REFLEXION

ORAN : Une ‘’fausse’’ femme de ménage écrouée

Une femme, âgée de 50 ans, a comparu, avant-hier, devant la Cour d’appel, près la Cour de justice d’Oran, pour son implication dans des vols commis avec la complicité de son époux. Elle se présentait comme une femme de ménage, ce qui lui a permis de gagner rapidement la confiance de ses victimes notamment les femmes, plus particulièrement les plus âgées.



Sa dernière victime une vieille femme vivant à l’étranger a qui elle a dérobée le  coffre de bijoux d’une valeur de 500 millions de centimes, après qu’elle avait fait appel à ses services, et ce en complicité de son mari. Quant au tribunal de première instance il avait auparavant condamné l’accusée à une peine de 5 ans de prison ferme, pour le délit de constitution de bande de malfaiteurs, vol répété et faux et usage de faux. Les faits de cette affaire remontent au mois de mai dernier de l’année en cours, lorsqu’une vieille femme émigrée s’est rapprochée  des services de police à la cité les « palmiers », en vue de déposer une plainte officielle invoquant avoir fait objet de vol à l’intérieur de son domicile tout en pointant d’un doigt accusateur une femme de ménage qui passait chaque fin de semaine chez elle pour s’occuper du ménage. La vieille femme a déclaré que la mise en cause lui avait volé ses bijoux d’une valeur de 500 millions de centimes. Au reçu de l’information, les éléments de la brigade de recherches et d’investigations ont immédiatement lancé une enquête approfondie sur cette affaire,  identifiant rapidement l’accusée en se basant sur les services du téléphone portable, en épluchant toutes les communications que cette dernière avait entreprises avec la victime le jour de l’incident, où il est apparu qu’elle avait donné une fausse identité. L’enquête a aussi dévoilé que la mise en cause a monté ce plan criminel en se faisant passer pour une femme de ménage en vue de tromper la vigilance de ses victimes qui lui faisaient aveuglement confiance, avant qu’elle ne se transforme en cleptomane et vole tout ce qui se trouve à sa portée.  Sa dernière victime lui a fait appel pour l’aider à faire quelques taches ménagères. Profitant de la première absence de la victime,  sortie de chez elle pour aller faire quelques emplettes, l’accusée a immédiatement sauté sur l’occasion pour appeler son mari, qui l’a aidée à s’introduire dans la chambre à coucher de la victime où elle lui a dérobée son coffre de bijoux pour un montant de 500 millions de cts, avant de s’enfuir du domicile avec le butin. A son retour chez elle, la victime a constaté la supercherie. Prise d’un malaise la malheureuse  a été évacuée vers les services des urgences médicales de l’hôpital universitaire d’Oran. L’accusée au cours de son interrogatoire a déclaré que son époux qui est au chômage, est complice avec elle, et que c’est lui qui l’oblige à voler en usurpant de fausses identités.

Touffik
Vendredi 31 Juillet 2015 - 17:48
Lu 1866 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+