REFLEXION

ORAN : Un détraqué expulse sa famille et tente de tuer ses parents

Le tribunal correctionnel d’Es senia a eu à traiter à la fin de la semaine écoulée une affaire de violence sur ascendant dans à laquelle est impliqué un jeune homme souffrant de troubles psychiques et qui fut interné provisoirement au centre psychiatrique de Sidi Chahmi.



Ce dernier après avoir insulté ses parents  en les menaçant de mort, a expulsé du domicile familial ses frères et sœurs  qui se sont  retrouvés à la rue, contraints de recourir à la location à un prix exorbitant.  Les faits de cette affaire se sont déroulés à la cité « Nedjma » à Sidi Chahmi, wilaya d’Oran, où le père de la victime suite à des menaces a pris l’initiative de déposer une plainte à l’encontre de son fils qui a tout cassé à l’intérieur de la maison, suite à une crise de nerfs qui s’est emparée de lui  puis, il s’est retourné contre ses parents très vieux qu’il a insulté grossièrement, et quand son père voulait intervenir pour le calmer, l’infortuné  a exhibé un poignard devant ses yeux en le menaçant de mort. Cette action de force à fait fuir  les deux vieillards  de leur domicile pour aller directement déposer une plainte auprès des services de la gendarmerie nationale qui ont immédiatement procédé à l’arrestation du suspect. Ce dernier a été ensuite présenté devant le Procureur de la République prés le tribunal d’Es senia qui non convaincu par les explications de l’accusé a ordonné sa mise en détention préventive. Durant son procès, le mis en cause a reconnu les faits qui lui sont rapprochés en prétextant qu’il n’était pas ce jour là  dans son état normal, du fait qu’il souffre de troubles psychiques et qu’il se soigne auprès de l’hôpital. Mais cette affirmation n’a pas convaincu  le Procureur de la République  qui a requis à son encontre une peine d’un an de prison ferme.         

Touffik
Dimanche 10 Août 2014 - 19:02
Lu 233 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+