REFLEXION

ORAN : Tayeb Belaiz en visite d’inspection et de travail

Pour apporter les compétences permettant d’agir de manière efficace dans le domaine judiciaire au-delà de la diversité de l’expérience professionnelle de la formation.



ORAN : Tayeb Belaiz en visite d’inspection et de travail
Le ministre de la justice garde des sceaux, M. Tayeb Bélaiz, a effectué avant-hier une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Oran. Accompagné du wali, M. Serkrane Tahar ,et d’une importante délégation le ministre s’est rendu à la cité Djamel Eddine où est implanté le tribunal d’Oran afin de s’enquérir des locaux de l’ex-agence foncière qui font l’objet de projets de siège d’un nouveau tribunal d’instance pour renforcer les structures de la justice en vue de lui permettre d’avoir toute son autonomie. Pour le ministre ce nouveau projet qui se distingue par ses spécificités contribuera énormément dans le relance du droit et devoir de la magistrature pour ne pas perdre ses repères, la formation, l’évaluation des performances, la gestion des conflits, la concertation sociale, la motivation et l’implication du personnel, la communication etc… La gestion des reformes judiciaires permet d’identifier les leviers d’actions possibles de renforcer les capacités à agir sur l’organisation, dans une dynamique de conduite du changement capable d’intégrer la dimension internationale dans les politiques et les pratiques de ressources judiciaires. Selon le ministre, il est coutumier de dire qu’une bonne gestion des ressources ayant trait à la justice à laquelle nous aspirons tous se traduit en premier lieu par une administration fiable de la magistrature et du personnel pour une grande efficacité au profit de la productivité d’une organisation revalorisant par son principe de responsabilité et d’exemplarité communicatrice de la transparence. Le souci d’équité doit guider l’esprit. De ce point de vue, la reforme judiciaire doit intégrer aussi dans sa pratique managériale la notion pour la communication et la transparence. Le ministre de la justice garde des sceaux a rendu visite au nouveau tribunal d’Arzew qui par sa planification et le contrôle de l’avance des tâches constitue l’optimisation de l’organisme judiciaire, c'est-à-dire l’ordonnancement des tâches et leur affectation aux personnes les plus compétentes disponibles permet d’améliorer l’efficacité d’exécution. Le magistrat doit être au service de la performance et développer une approche globale cohérente et prospective de ses actions dans le domaine judiciaire. Il faut qu’il ait une vision stratégique avec plus ou moins de rigueur, un référentiel de compétences capables de mettre en place des outils pratiques pour les évaluer. Les expériences conduites dans différents pays étrangers montrerait que des centres d’évaluation de compétence s’il existe, sont rares, onéreux, couteux et réservés aux cadres supérieurs ou à la délection de compétences rares : La réforme judicaire, outre son caractère inéluctable résultant des changements opérés de par le monde. « Cette réforme précise le garde des sceaux vise l’adaptation du système juridique nationale de la justice en vue de sensibiliser les citoyens et les familiariser avec cette réforme et au système de conceptualisation des tribunaux, a-t-il ajouté en rappelant qu’étant en contact permanent avec les citoyens, ce corps de la magistrature est un principe de responsabilité sociale au sens large représente un principe de base. Une analogie pour aider à illustrer pourquoi la réforme judiciaire, est considérée comme une ouverture des possibilités d’un meilleur contrôle à long terme de la valeur ajoutée qu’elle crée. Elle implique cependant une large et profonde évaluation de la politique judiciaire et de la stratégie de l’appareil judiciaire signifiant la pratique de la poursuite des pratiques responsables tant au plan économique, social a souvent permis de générer une stratégie socialement responsable et moralement soutenable qui ne le regrettent pas car leur décision a conforté leur propre motivation principale en tant qu’instance judiciaire qui a été obligée d’adopter une stratégie responsable après avoir subi des revers dont les séquelles continuent des effets, désastreux sur sa réputation peut être mise en jeu y compris au plan pénal sur la base de principe de compétence universelle. l’hôte d’El Bahia wahrane a achevé sa visite d’inspection au niveau des nouveaux projets en cours de concrétisation où il fut satisfait du taux d’avancement qui vient de gagner la confiance de l’activité en uniformisant politique globale et son discours.

N. Bentifour
Dimanche 20 Juin 2010 - 10:57
Lu 529 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+