REFLEXION

ORAN : Près de 25 familles bloquent l’avenue ‘’Hamou Boutlelis’’

Près de 25 familles vivant dans un immeuble qui risque de s’effondrer , situé à proximité de la bibliothèque communale, au centre-ville d’Oran, ont mené, avant-hier, un mouvement de protestation en bloquant l’avenue ‘’Hamou Boutlelis’’, provoquant un immense embouteillage, ce qui a nécessité l’intervention rapide des services de sécurité pour réguler le trafic, et convaincre les manifestants de ne pas fermer la route et de passer à un autre site.



Un appel sagement entendu par les manifestants qui ont répondu positivement et continuaient à protester en portant des banderoles indiquant leur souffrance à l'intérieur du bâtiment menacé d'effondrement au-dessus de leurs têtes à tout moment, à cause de sa fragilité excessive qui n’est plus en mesure de résister aux conditions naturelles versatiles. Ces familles confrontées au risque de la mort à tout moment, ont déclaré qu'elles étaient obligées de protester, étant la seule option afin d'attirer l'attention des autorités locales en vue de prendre au sérieux leur situation déplorable après une série de tentatives auprès des responsables pour débloquer la situation, mais en vain. Les manifestants ont souligné que le bâtiment qu’ils occupent depuis l'indépendance et qui remonte à l'ère coloniale est devenu un danger éminent pour leur vie et menace de tomber sur leurs têtes à tout moment, tout en demandant en conséquence, aux autorités locales de les sauver avant une véritable catastrophe. Les protestataires ont souligné qu'ils vivent actuellement dans une tente noire, à l’entrée du bâtiment, et qu'ils avaient saisi par correspondance les autorités compétentes sur leur cas,  depuis des années, mais rien de concret n’a abouti pour les sortir de leur souffrance,  malgré le fait que les autorités locales avaient déjà visité le bâtiment à plusieurs reprises et ont promis aux résidents leur déménagement. Les habitants continuent à  souffrir à l’intérieur de ce bâtiment précaire prêt à s’ébouler à n’importe quel moment, présentant en conséquence beaucoup de dangers, à cause des effondrements partiels qui provoquent de temps à autre, un sentiment d’angoisse et de terreur, sans compter l’état défaillant de la cage d’escaliers du bâtiment depuis des années, ce qui augure une grande catastrophe,  en cas d'échec des autorités à procéder à leur déménagement, où ils ont exprimé leur profond mécontentement face à l’ignorance de leur état alarmant malgré les promesses avancées en 2013 par les autorités de wilaya pour le règlement de leur situation sans compter l’inspection de leur situation par la commission compétente et le classement du bâtiment en zone rouge. En conséquence, les habitants de ce bâtiment partiellement effondré, lancent un appel aux autorités concernées afin de les sortir dès que possible de leur enfer et de leur permettre de vivre dans des logements décents, leur rêve sera-t-il réalisé ?

Touffik
Mardi 13 Octobre 2015 - 17:14
Lu 281 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+