REFLEXION

ORAN : Le wali impute aux P/APC la responsabilité de la propagation de la saleté

Lors d'une réunion qui a eu lieu avant-hier, au siège de la wilaya en présence des directeurs de l’exécutif, des maires et les chefs de daïras, Le wali d’Oran, M. Abdelghani Zaalane, a blâmé des P/APC, en particulier les maires de Sidi Chahmi et Ain Beida, en exigeant d’eux plus de sérieux dans leur travail, et d’avoir un esprit de responsabilité.



Le premier responsable de la wilaya a souligné la nécessité de maintenir la propreté de l’environnement notamment aux deux communes susmentionnées, et ce, suite à une sortie de travail du wali sur le terrain qui l’avait mené auparavant vers ces deux régions, et qui lui a permis de prendre acte sur certains dépassements, en particulier ceux qui ont trait à l'aspect environnemental à travers la négligence des responsables des deux communes notamment pour ce qui est de la question de l’entretien des espaces verts. Cela, sans parler de la propagation des saletés et des ordures  partout, une situation déplorable qui a irrité le wali  et l'a poussé à obliger ces responsables à assumer leurs entières responsabilités et cesser tout manquement dans l'exécution des tâches qui leur sont assignées. Le wali a souligné la nécessité de maintenir la propreté de la ville d'Oran et améliorer son image, d'autant plus qu'elle est devenue un pivot d’attention de nombreux pays pour la porter candidate à accueillir les Jeux méditerranéens, sans compter son attirance pour les millions de vacanciers qui affluent vers ses plages féeriques. Dans le même contexte, le premier chef de l’exécutif de la wilaya a confirmé que la propreté de la ville, relève de la responsabilité de tous, d’abord celle des présidents des communes qui sont appelés à fournir plus d’efforts, pour maintenir la propreté des rues et l’embellissement des espaces verts, et de supprimer tous les aspects négatifs qui pourraient affecter la vue de la ville, et puis la responsabilité des citoyens qui ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les phénomènes négatifs répandus au milieu de la société, en particulier que la ville dispose de plusieurs infrastructures touristiques et des plages, ce qui nécessite un suivi continu pour le nettoyage de la ville pendant la saison d'été. La wali a également appelé à l'initiative de créer l’engouement auprès du grand public à la nécessité d’encourager de différentes manières, ce genre de manifestations et de jeux, que ce soit par les médias ou par des affiches et même à travers des sites et réseaux sociaux par la réservation d’espaces dans les journaux  qui pourront publier toutes les activités de la wilaya, et de ses  capacités à accueillir un événement mondial qui hisserait la ville à un rang supérieur,  surtout que ces événements ne peuvent être que bénéfiques pour le pays dans divers domaines, en citant comme exemple, des capitales occidentales que les jeux méditerranéens ont fait d’elles, des capitales touristiques par excellence comme la ville espagnole de Barcelone, qui était auparavant embourbée dans des problèmes internes. Le wali est également revenu sur le sujet qui concerne la gratuité obligatoire des plages et sur la  décision irréversible, où il a appelé les services de l'État à dissuader les contrevenants de ces lois, à l'exception de certains services dont les prix restent symboliques, tels que les parkings des voitures, qui malgré cette décision, il y a encore quelques opportunistes qui manipulent délibérément les nerfs des citoyens au niveau de certaines plages pour imposer leur logique en forçant les vacanciers à payer des sommes d'argent. 

Touffik
Lundi 27 Juillet 2015 - 18:38
Lu 1131 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+