REFLEXION

ORAN : Le vieux bâti, priorité du nouveau wali



ORAN : Le vieux bâti, priorité du nouveau wali
Un dossier qui tarde à être solutionné, selon certains observateurs de la scène locale, l’une des tâches prioritaires assignées au nouveau wali d’Oran Abdelmalek Boudiaf la rénovation et la réhabilitation du vieux bâti. Le relogement des familles et l’éradication des bidonvilles s’inscrivent ainsi en droite ligne des priorités de l’Etat afin de redonner à la ville son authentique visage et sa place tant au niveau national que méditerranéen. Selon les statistiques officielles, la wilaya d’Oran comptabilisé quelque 54 000 constructions classées vieux bâti vieux bâti avec 10% estampillées « à détruire», 27% classées orange nécessitant leur réhabilitation. A ce propos, la primeur été donnée à un programme de 200 immeubles à rénover dans le centre ville d’El Bahia Wahran répartis à travers trois zones dans le vieil Oran avec notamment 31 immeubles à Sidi El Houari, 49 au quartier Derb et 120 immeubles répartis à travers le centre ville, surtout au quartier de Sidi El Houari et Sidi El Bachir. Par la suite, 400 autres immeubles recensés dans les vieux quartiers de Sidi El Houari et Derb par par les services techniques de l’OPGI devront subir la même opération la priorité lors de cette opération, reste le centre ville avec 206 immeubles visés. Concernant la première tranche des 200 immeubles et depuis le lancement des travaux sur un lot de 99 immeubles, 65 unités sont en voie de lancement. Il convient de rappeler que les travaux de réhabilitation lancés au boulevard Stalingrad à Sidi El Houari et de 14 autres au boulevard Maâta Med Habib ont été interrompus durant plusieurs semaines. Par ailleurs, le nouveau wali aura aussi à traiter l’autre dossier sensible, celui des relogements avec des milliers de demandes de logement en souffrance. En effet malgré les 800 familles relogées dans le cadre de l’opération « vieux bâti », le siège de la daïra est assiégé chaque semaine par des familles en détresse. L’une des dernières opérations de relogement pendant l’été dernier a vu 261 familles résidant 34 immeubles menaçant ruine relogées à Haï El Yasmine et Ennour. Les familles concernées par cette opération habitaient dans des immeubles situés dans 8 secteurs urbains dont El Hamri- Sidi El Houari, El Mokrani, Sidi Bachir, El Badr entre autre secteurs. Cette opération quatrième du nom précédera une autre opération similaire programmée après le Ramadhan.

N. Bentifour
Lundi 18 Octobre 2010 - 00:01
Lu 1294 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+