REFLEXION

ORAN : Le commerce de la chair ferme boutique aux Andalouses



Les prostituées traquées par la gendarmerie en plein Ramadhan un fait rare dans les annales de la gendarmerie nationale que celui relatif au démantèlement d’une multitude de réseaux de prostitution en un laps court temps court dans la wilaya d’Oran. Ce sont en effet quatre réseaux versés « dans le commerce de la chair » qui ont été anéantis en l’espace d’une dizaine de jours à se fier aux propos du commandant Bidal Ahmed, premier responsable du groupement de la gendarmerie en poste dans la capitale de l’Ouest du pays. Les personnes arrêtées au terme de cette vaste opération visant à en finir avec ce genre de fléau relevant de la catégorie d’atteinte aux mœurs totalisent le chiffre de 33 individus dont une douzaine de femmes et un mineur fera savoir la même source. La totalité de ces incriminés, pour la plupart écroués après leur présentation devant la justice, a été appréhendée au niveau de la plage. « Les Abdalouses » dans la commune d’El Ançor, lieu connu pour ses excès en matière de pratique de relation extra conjugales, à ciel ouvert, ou dans des bungalows loués expressément à cette finalité », souligne notre interlocuteur. « nous nous sommes basés lors de notre intervention sur des informations qui étaient préalablement en notre possession ». la traque menée par les services de la gendarmerie relevant du groupement régional, sis à ST Hubert Oran, à été en effet mise en action quelques jours seulement avant le Ramadhan, ce qui dénote de la volonté de cette corporation d’opter pour une sorte de « nettoyage » au niveau de la plage des Andalouses avant l’avènement du mois de ramadhan sacré . Dans les détails le commandant Bidal expliquera que le premier réseau de prostitution a été démantelé par les gendarmes placés sous ses ordres, le 29 juillet dernier. Cette première opération s’est traduite par l’arrestation de 12 individus entre femmes et hommes en sus de la personne mineure citée plus haut. Le second réseau a été neutralisé, une semaine plus tard, soit le 5 Août, Bilan. 5 personnes arrêtées. Le lendemain, ce sont deux autres réseaux de prostitution qui tombent dans les filets de la gendarmerie nationale et le dernier réseau du même genre a été, quant à lui, anéanti à deux jours seulement de l’arrivée du mois de Ramadhan soit en date du 8 Août et celui-ci comprend quelque 6 personnes dont deux femmes auprès de qui les éléments de la gendarmerie ont aussi saisi la somme de 15 millions de centimes. Et c’est ainsi que le fléau de prostitution a été terrassé dans El Bahia Wahran. Dans le même sillage, la même source nous informe que les braqueurs de l’autoroute ont été mis hors d’état de nuire et se trouvent derrière les barreaux. Ils sont au nombre de trois actuellement placés sous mandat de dépôt et le motif de leur arrestation par la gendarmerie a trait aux agressions physiques qu’ils ont commises sur de nombreux automobilistes de passage par l’axe autoroutier reliant, les Andalouses à Oran. « C’est au niveau de la plage que nous avons procédé à l’arrestation de ces trois individus » fera savoir à ce sujet le commandant Bidal en mettant l’accent sur leur profil dangereux ». Depuis leur mise en détention aucune autre agression n’a été signalée, depuis sur l’autoroute en question » ajouta-t-il non sans fierté. Le premier responsable des Képis verts au niveau de la wilaya d’Oran a révélé par ailleurs que les éléments placés sous son commandement ont également réussi à mettre hors d’état de nuire quelques six associations de malfaiteurs qui excellaient pour certaines dans le vol du bétail et pour d’autres dans les agressions au niveau notamment de la forêt de M’sila dans la commune de Boutlélis ou encore dans le trafic de faux billets de 1000 DA. Dans ce sillage le dispositif a été renforcé. Par ailleurs c’est dans la nuit d’avant-hier que nous sommes enquis de visu de la pertinence du déploiement des éléments de la marée chaussée (gendarmerie nationale) à Oran répartis de manière à quadriller toutes les entrées et sorties de la wilaya. Dans ce contexte, des barrages fixes ont été installés au niveau des routes nationales ainsi que sur les chemins de wilaya surplombant la corniche Oranaise et au niveau de laquelle de jeunes gens ont été surpris en flagrant délit de consommation de kif durant cette nuit de dimanche à lundi. Le commandant Bidal remettra l’accent sur la mobilisation de prés de 300 gendarmes dans le cadre du dispositif spécial ramadhan. Il n’omettra pas par la suite d’ajouter que durant ce mois sacré, une présence régulière de ses éléments sur le terrain sera assurée au quotidien avant et après l’heure de la rupture du jeune. « nous avons prévu d’organiser régulièrement des opérations coup de poing visant l’émiettement des noyaux durs de la criminalité durant ce mois sacré » ajoute le même responsable. La wilaya d’Oran comprend par ailleurs 26 communes Grâce à sa présence au niveau de 23 d’entre elles, le groupement de gendarmerie nationale assure un taux de couverture sécuritaire de 85 % du territoire de la wilaya.

N. Bentifour
Vendredi 20 Août 2010 - 12:50
Lu 1006 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+