REFLEXION

ORAN : La présidente du pôle pénal, victime de vol



Le juge d’instruction de la neuvième chambre près le tribunal correctionnel d’haï ‘’Djamel Eddine’’ à Oran, a entamé avant-hier les procédures de poursuites judiciaires contre le plus dangereux réseau criminel, conduit par un repris de justice. Ce dernier a fait irruption à l’intérieur du logement de la présidente du pôle pénal compétent, et lui a volé les bijoux de ses proches, et l'argent de son mari. Un préjudice estimé à plus de 1,5 milliards de centimes. L’inculpé principal a été présenté devant le juge, ainsi que quatre autres  accusés, parmi eux des bijoutiers de Sidi El Bachir, tous  poursuivis pour le délit de recel d’objets volés, ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Les autres accusés ont été placés en détention provisoire pour leur implication de délit de constitution d’association de malfaiteurs, de vol qualifié avec utilisation de véhicule. Les faits de cette affaire remontent aux derniers mois, lorsque le principal suspect, habitant près de la résidence de la victime, laquelle s’est absentée pour ramener ses enfants de l'école aux environs de 11h30. Ce dernier qui la guettait, contacta son complice, qui est originaire de la région de Sidi El Bachir, et connu pour son implication dans plusieurs affaires de vols à Oran. Les deux comparses ont pénétré à l’intérieur du domicile de la victime qui était vide et s’emparèrent de deux coffres contenant les bijoux de la sœur de la victime et l’argent de son époux, dont la valeur a été estimée à plus de 1,5 milliards de centimes. Ils volèrent également des documents officiels tels que les passeports et cartes grise des véhicules, avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule touristique de type ‘’Clio Campus’’. De retour chez elle, la victime découvrit la disparition de ses biens et informa  immédiatement les services de sécurité, qui ont ouvert une enquête sur cette affaire. De leur côté, les deux criminels rentrent en contact avec leur complice, à travers les wilayas de l'Ouest Algérien, où ils ont vendu les bijoux volés à des bijoutiers au niveau de la wilaya de Saïda, Mascara et Chlef, ainsi qu’à trois autres bijoutiers à Sidi el Bachir, en contrepartie d’une somme se situant entre 100 et 200 millions centimes. Par ailleurs, l'enquête, qui a duré plus de deux mois, a conduit à la révélation de l'identité des criminels qui profitaient de l’utilisation des puces volées de téléphones portables, et suite auxquelles, ils ont été arrêtés par les éléments des services de la 3ème sûreté urbaine. La perquisition de leurs domiciles, a permis la découverte d’un lot important d’appareils électroménagers acquis avec l'argent volé.  Après un interrogatoire qui a duré plus de cinq jours, les deux inculpés ont dénoncé l’identité du reste des membres du réseau criminel qui ont été déférés devant le juge d'instruction, qui enquête toujours sur le dossier de cette affaire jusqu’’à l’identification de tous les complices.  

Touffik
Dimanche 29 Mars 2015 - 17:18
Lu 452 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+