REFLEXION

ORAN : L’habitat précaire sur la corniche oranaise préoccupe le wali

Le wali d’Oran, Abdelghani Zaâlane, a fermement dénoncé, avant-hier, en marge d'une réunion de l'Exécutif, en s’adressant aux responsables locaux et les chefs de daïra concernés, les crimes commis contre les côtes «Oranaises» à travers les constructions d’habitations anarchiques érigées tout au large des côtes des communes de la corniche.



Une situation qui afflige le développement local et perturbe le tourisme dans  les plus belles régions de la wilaya qui attirent chaque année des millions de visiteurs, d’estivants et de touristes.  M. le wali a demandé aux maires de réprimander toutes les tentatives de construction d’habitations précaires, ou de violation sur les plages, qu'il a décrites comme des actes criminels perpétrés à l’encontre de la wilaya d’Oran la qualifiant de perle de la méditerranée. Ce dernier a appelé   tous les responsables à intensifier leurs efforts pour lutter contre l’habitat précaire et le béton à travers les communes de Bousfer, El Ancor, et Mers El Kébir. ‘’Nul n’ignore que la loi autorise les responsables à éradiquer l’habitat précaire’’, a-t-il affirmé. Le Wali a souligné que l’autorité des Maires doit clairement s’afficher à travers le suivi et la surveillance périodique des plages et sites touristiques, pour empêcher toute édification d’huttes ou autre pouvant dénaturer le panorama. Le wali a également insisté sur l’entretien à savoir le blanchiment des murs à travers des campagnes de nettoyage périodiques en prévision de la saison d'été en vue d’accueillir les visiteurs à travers la poursuite de l’opération de travail sur le terrain. Il a été aussi question des murs colorés et des déchets éparpillés ici et là. Le premier responsable de la wilaya a également exigé des responsables la nécessité d’étendre l'éclairage public et de revêtir les routes et de répandre l’image de l'amélioration urbaine.

Touffik
Samedi 11 Avril 2015 - 17:39
Lu 613 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+