REFLEXION

ORAN : L'escroc syrien derrière les barreaux



ORAN : L'escroc syrien derrière les barreaux
Le dénommé M.N., âgé de 42 ans, était venu de sa Syrie natale pour vivre, certainement, de l’escroquerie. Profitant de la naïveté de certains citoyens, il n’avait pas hésité à en flouer un certain nombre de victimes tombées entre ses griffes le long du littoral ouest de la wilaya d’Oran. Agissant sur la base des nombreuses plaintes qui leurs étaient parvenues, les éléments de la sûreté de daïra d’Ain el Turc se sont lancés sur ses traces, décidés à le capturer et le mettre hors d’état de nuire. Les recherches lancées par les inspecteurs de la police avaient fini par donner leurs fruits. Le mis en cause qui s’était réfugié momentanément dans la localité de Bouisseville, le temps, sans doute, de se faire oublier. Mais c’était sans compter sur la ténacité des policiers qui l’ont cueilli, avant-hier, rôdant à proximité du tribunal de la ville côtière, Ain El Turc où il a été déféré après avoir été entendu par la police. Le mis en cause a été reconnu coupable d’escroquerie, par le parquet qui l’a placé sous mandat de dépôt. Notre source n’a pas précisé l’importance ni la nature des préjudices subis par les plaignants. Ce qui est sûr, néanmoins, est que le fait d’avoir été écroué, suppose que le Syrien a dû commettre des actes qui tombent sous le coup de la loi.

L. Islam
Lundi 4 Octobre 2010 - 00:01
Lu 411 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+