REFLEXION

ORAN : Des timbres fiscaux en vente dans la rue

Le phénomène de disparition de timbres fiscaux à travers un grand nombre de services administratifs revient en force et soulève l'indignation et le ressentiment au milieu des citoyens qui ont été surpris de leur absence d'une part, et de leur présence en quantité suffisante dans les parages de ces administrations, auprès de gardiens de parkings, ou écrivains publics, et autres.



Ces derniers combinent entre deux fonctions,  leur fonction primaire et celle de la vente de ces timbres fiscaux où formulaires officiels sans être inquiétés le moindre du monde, ce qui soulève de grands points d'interrogation, car à travers votre accès auprès de ces services administratifs, vous remarquez, l’inexistence de ces timbres fiscaux à l'intérieur des guichets, sous le regard abasourdi des clients envers l’un de ces agents qui vous  conseille à se diriger vers l’extérieur spécifiquement auprès du gardien de parking, qui a le privilège dans la vente de ces timbres importants et primordiaux pour la délivrance du permis de conduire, d’une carte d'identité ou d'un casier judiciaire, ce qui prennent en otage les citoyens devant cette catégorie particulière, transformée du jour au lendemain en un pouvoir autonome, où des dizaines de citoyens affluent vers eux pour obtenir un timbre fiscal et autres, un autre citoyen a souligné que même les formulaires officiels relatifs aux demandes  passeport ou de demande de logement sont devenus rarissimes et se vendent sous forme de photocopies au niveau des cybercafés à des sommes allant jusqu'à 50 dinars, malgré que la loi stipule leur remise gratuitement aux demandeurs à travers les services   administratifs, laissant ainsi une mauvaise impression auprès des citoyens qui fréquentent quotidiennement ces services administratifs.

Touffik
Samedi 18 Juillet 2015 - 17:58
Lu 397 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+