REFLEXION

ORAN : Des jeunes filles utilisées pour promouvoir des produits de nettoyage dangereux

Des sources médicales ont averti de la vente de produits de nettoyage inconnus qui ne sont pas en conformité avec les normes de sécurité, surtout que ce sont des substances nocives pour la peau sous forme de javel et d’eau purgatoire, où il a été découvert des ateliers secrets qui exercent de façon frauduleuse pour promouvoir leurs produits grâce à l'exploitation de jeunes filles qui errent à longueur de journées à travers des cités résidentielles pour cibler des appartements dans des immeubles afin d’ afficher leurs produits dont on ignore l’origine.



La preuve est que ces produits sont  emballés dans des bouteilles d'eau minérale, et ne portent aucun  marquage du type et de la source de ces produits chimiques, que les tests effectués par des médecins spécialisés dans les maladies de la peau, à l'hôpital de l'université d'Oran au cours des dernières années ont démontré que le nombre de cas de victimes de ces désinfectants est aggravé et à l'avant-garde de ces maladies graves, ont trouvé l’eczéma qui bousille  la peau humaine et endommage les cellules des membres. D'autre part, les citoyens ont signalé un autre problème qui n’est pas moins dangereux que le premier, il s’agit de commerçants qui tentent de détourner la vigilance des consommateurs par la promotion de l'eau de Javel normale qui est emballée dans des bouteilles où sont affichées de grandes marques, poussés par leur cupidité pour réaliser rapidement des bénéfices alors que les vendeurs d’eau de javel déployés  à travers les marchés quotidiens, et en particulier les marchés hebdomadaires,  et même  au niveau des marchés de  la nouvelle ville, s’amusent à ajouter des produits chimiques dangereux afin d'assurer son efficacité et le résultat est la détérioration de la santé du consommateur,  du fait que ces produits contiennent des composants très forts, et que la javel se vend sous forme de poudre où il est recommandé de la combiner avec de l'eau, pour former l'eau de Javel, ces composants  ne sont pas connus  par leur source et leur qualité, ce qui expose  la santé du  citoyen à de graves dangers. En contrepartie, des sources du ministère du commerce ont révélé que des mesures draconiennes seront prises pour faire face aux risques qui menacent les citoyens par ces commerçants ambulants qui exercent dans l’ombre et qui déambulent à longueur de journée sur des véhicules à travers les quartiers et cités pour écouler leurs produits de nettoyage en l’absence de registres de commerce qui leur permettent de se soumettre aux lois régissant toute activité commerciale.

Touffik
Mercredi 12 Novembre 2014 - 17:29
Lu 358 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+