REFLEXION

ORAN : Des fournitures scolaires dangereuses pour la santé sur les étals

La ruée de la plupart des familles a déjà commencé pour l'acquisition de diverses fournitures scolaires qui sont exposées, ces jours-ci, tout au large des routes et des rues en prévision de la prochaine rentrée scolaire programmée le 6 Septembre prochain, sans la moindre prise de conscience des risques qui peuvent menacer la santé de leurs enfants en raison de l'acquisition de fournitures dangereuses qui ne répondent pas aux normes de sécurité.



Selon  les avertissements lancées par des médecins et des spécialistes, à leur tête les services de la santé scolaire, le chef de service au niveau de la direction de la santé et de la population d’Oran,  Dr.  Boukhari Youcef, a mis en garde contre  l'acquisition de fournitures scolaires très toxiques pour la santé humaine en termes de mauvaise qualité. Ce dernier a noté que l'acquisition de certaines des fournitures de contrefaçon en premier lieu la gomme et de la pâte à modeler et les stylos à feutres utilisés par les élèves sans être au courant de leur danger peuvent leur provoquer de graves allergies et démangeaisons qui peuvent même affecter les yeux, au moment de l’ouverture d’un stylo à feutres, ou l’utilisation d’une gomme, ou de pâtes à modeler qui transportent des matières dangereuses et une odeur distinctive qui peut affecter la santé de l'élève en cas d'inhalation, ainsi que le contact avec les mains, où la majorité des élèves consomment des friandises pendant la récréation ou même quand ils mettent leurs doigts dans leur bouche immédiatement après l'utilisation de ces outils, conduisant à la transmission de ce produit toxique des mains à l'estomac directement, ce qui causerait des maladies graves, notamment le cancer qui menace la santé des élèves dans les écoles, particulièrement après l’utilisation quotidienne et répétée de la gomme, où il est dispersé à travers son utilisation des germes qui peuvent se coller à l'œil, et le nez, ce qui provoque une allergie et l'asthme, où les services de la santé scolaire ont enregistré durant l'année scolaire écoulée,  5368 cas d’asthme et d’allergie au milieu des élèves, principalement causés par l'utilisation d’articles scolaires non conformes qui  menacent leur santé, qui s’offrent actuellement dans divers magasins et s’affichent même à travers les rues et ruelles sous forme de divers produits d’articles scolaires dans différentes formes et volumes qui attirent les enfants, sans compter leurs prix alléchants, par rapport à ceux de l’importation répondant aux normes requises, ce qui pousse la majorité des familles aux revenus modestes à leur acquisition sans savoir les risques qu’ils présentent sur la santé.  En ce sens, le Dr Boukhari a révélé que ses services visent à sensibiliser les élèves aux risques de l’acquisition des fournitures scolaires cancérigènes et celles de la contrefaçon qui inondent le marché, en soulignant que les services de la Direction du Commerce  seront informés en vue d'intervenir et d'éliminer les points de vente de ces dangereuses fournitures. Pour sa part, le président de la fédération des associations de protection des consommateurs, M.  Zaki Hariz a dénoncé la commercialisation de fournitures scolaires non conformes aux normes de sécurité et de santé sur les marchés comme la pâte à modeler et la gomme en soulignant que le problème se reflète dans la culture d'une société qui se déplace vers tout ce qui est pas cher, mais les importateurs eux-mêmes choisissent des produits convoités en l’absence  de l’aspect sécuritaire et la culture de  consommation spécifique en vertu de l'abstention de la qualité, et la  préférence pour ce qui est moins cher en termes d'acquisition de gomme, par exemple, à 30 Da que de la payer à 100 Da, alors que sa durée de vie est de  plus de 6 mois, alors que celle achetée à un prix bas, sera immédiatement détériorée, et l’élève se trouve obligé d’acheter une autre après un mois. Le président de la fédération a également appelé de son côté, les instances concernées notamment le ministère du Commerce, à la nécessité de prendre des mesures pour éradiquer ce phénomène avec l'adoption de la qualité et le principe de contrôle rigoureux, du fait que les importateurs en Algérie se précipitent pour l'acquisition de tout ce qui est mauvais et à bas prix pour faire un profit rapide au détriment de la santé des citoyens, ce qui appelle à la mobilisation des agents de contrôle et à la poursuite de professionnalisme pour  ce type de commerce par l'adoption de normes internationales.

Touffik
Mercredi 19 Août 2015 - 18:35
Lu 422 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+