REFLEXION

ORAN : Des centaines de locataires refusent de payer leurs loyers à l’OPGI

Les récentes statistiques divulguées par l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière, (OPGI) d’Oran, ont révélé l'enregistrement de 270 cas de fraudes commises par les bénéficiaires de logements sociaux qui refusent de payer leurs loyers auprès des services de l’OPGI. Il s’agit de la daïra d’Oran, alors qu’il a été enregistré 119 affaires à la daïra d'Arzew, et 71 affaires à la daïra d’Es Senia dans la wilaya d’Oran.



Un phénomène qui avait connu une croissance significative, en particulier en ce qui concerne le phénomène de « business » dans les logements sociaux, où quelques opportunistes procèdent à la vente de leurs logements dont ils ont bénéficiés lors des dernières opérations de déménagement initiées par la wilaya afin de réaliser un bénéfice considérable du fait que le logement nécessite à l’acquéreur de payer seulement un montant dérisoire qui se situe au environ de 03 millions de centimes, sachant que la revente d’un logement de type F3, sous forme d’une promesse de vente d’une personne à une autre, peut générer jusqu’à  700 millions de  centimes ou plus, ce qui reflète négativement sur l'accumulation de la dette de l’Office de Promotion et de la Gestion Immobilière (OPGI) qui avait atteint l’année écoulée près de 70 milliards de centimes, ce qui a fait que les mêmes services ont chargé des commissions mixtes pour examiner la question autour de la vente de logements sociaux de l’OPGI par des opportunistes, en vue de réaliser d’importants profits financiers au milieu de la propagation d’un « business » envers l’immobilier de l’office.

Touffik
Samedi 11 Juillet 2015 - 18:55
Lu 330 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+