REFLEXION

ORAN : Découverte des corps d’une mère et son bébé dans leur domicile

Les habitants du quartier Aurès, (ex-la Bastille), se sont réveillés, avant- hier matin, au rythme d'une véritable tragédie qui a coûté la vie à une mère et sa fille, un nourrisson âgé de 16 mois, dont les corps ont été retrouvés sans vie à l’intérieur de leur domicile.



Une fois informés, les agents de la protection civile en compagnie des éléments de la 16ème sureté urbaine, et la police scientifique, ainsi que le représentant du   ministère public qui se sont déplacés immédiatement sur les lieux pour enquêter en vue de connaitre les circonstances et les causes de la mort,  avant que le médecin légiste ordonne de transférer les corps à la morgue de l'hôpital d'Oran a-t-on appris de sources concordantes. Pour leur part, les services de sécurité ont révélé, que les deux corps des victimes ont été découverts  aux alentours de huit heures du matin, où les services de la 16ème sureté urbaine ont été informés par le père de famille qui a découvert que sa femme et sa fille avaient quitté ce monde, et il s’agit de son épouse âgée de 37 ans, et sa fille, un nourrisson âgé d’un an et  04 mois a-t-on indiqué. Par ailleurs, les premiers éléments de  l'enquête préliminaire ont révélé que la défunte n'a pas été exposée à la violence et il est  probable que sa mort est survenue  du fait qu’elle souffrait de plusieurs maladies respiratoires ou de l'hypertension artérielle.  En ce qui concerne le bébé, selon les premiers éléments de l’enquête préliminaire, il serait probablement mort sous le corps de sa mère qui certainement une fois prise de malaise avait succombée et s’écroula de  tout son poids sur son bébé, au cours de sa mort, provoquant chez lui une suffocation,a-t-on ajouté. C’est une première hypothèse   serait la cause de la mort, alors qu’une enquête approfondie se poursuit.   Suite à cela, les deux corps ont été soumis à une autopsie médicale afin de connaître les véritables causes de la mort. Cet incident a déclenché la panique et la peur au milieu des habitants du quartier Aurès, a-t-on précisé.

Touffik
Mercredi 13 Mai 2015 - 17:01
Lu 548 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+