REFLEXION

ORAN : Commémoration du 20ème anniversaire de la mort du Moudjahid et journaliste Aissa Messaoudi

C’est sous le patronage de Monsieur Abdelghani Zaâlane, wali de la wilaya d'Oran et en présence d'un nombre important de journalistes qu’a été organisée hier mardi 16 décembre 2014 au siège du quotidien "El Djomhouria" la commémoration du double anniversaire de la création de la voix de la révolution ou la radio secrète révolutionnaire" et du 20ème anniversaire de la mort du Moudjahid Aissa Messaoudi, le journaliste qui a laissé des empreintes dans le monde de la communication.



Le moudjahid Aissa Messaoudi se caractérise par la voix unique qui à chaque intervention ajoutait toujours plus à notre révolution qui en avait tant besoin, il donnait à chaque fois une nouvelle impulsion et à chaque occasion il démontrait à travers la radio secrète que nos braves moudjahid combattaient pour la liberté et l'indépendance de l'Algérie. Il a quitté son domicile à 15 ans pour rejoindre les rangs de notre révolution. Il se singularisait par la qualité de ses interventions radiophoniques, par son courage et son abnégation avant d'étudier à l'école EL FALAH d'Oran et à l'université Zitouna de Tunis, bastion d'un nombre importants de savants et révolutionnaires Algériens. Il a démarré professionnellement à la radio d'Algérie Arabe de Tunis. Compte tenu de l'audimat important et très entendu à travers les différents territoires nationaux et internationaux , la France colonialiste n'a trouvé mieux que d'installer à partir de Toulouse une radio brouillant tout ce qu'émettait "La radio secrète Algérienne", sans atteindre leurs objectifs. Le colonialisme français a essayé de le rapprocher "financièrement" pour qu'il mette fin à cette grande entreprise révolutionnaire. Il ne s'agit là que de brèves informations compte tenu de son glorieux passé révolutionnaire Il restera à jamais ancré dans l'esprit des Algériens.  Enfin, en hommage au Moudjahid journaliste Aissa Messaoudi, les autorités présentes à la cérémonie ont offert à quelques membres de sa famille et de ses amis des souvenirs mémorisant le Chahid, une initiative qui mérite d’être citée et renouvelée chaque année.

I. Boumediènne
Mardi 16 Décembre 2014 - 18:32
Lu 255 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+