REFLEXION

ORAN : Attallah Halim en visite de travail



Pour la concrétisation d’un plan de développement nécessaire à une gestion efficace, rigoureuse et transparente. Le secrétaire d’état chargé de l’immigration accompagné d’une délégation relevant de son département a effectué mercredi 7, du mois courant une visite de travail dans la wilaya d’Oran. Il fut accueilli au niveau du salon d’honneur de l’aéroport international d’Es Senia où il s’est entretenu avec les passagers en provenance de Marseille par M. Sekrane Tahar wali d’Oran, le chef de son cabinet Abed Rachid ainsi que les autorités locales civiles et militaires. M. Attallah s’est montré parfaitement satisfait de la réalisation du terminal spécial de l’aéroport international d’Es Senia, doté d’une zone de départ comportant, un SAS d’entrée équipé de Scanner et de portique de détection de métaux, un bureau d’accueil et d’informatique en plus d’un espace d’enregistrement avec 9 banques pour les changes en devises, des bureaux de police de l’air et des frontières ( PAF) et ceux des douanes, une salle de départ de 12.00 m2 comprenant 356 places assises ainsi que deux portes d’embarquement. Selon M. Hadj Larbi responsable de la gestion aéroportuaire de l’Ouest ( EGSA) c’est une doublure d’intérêt très important pour le traitement des passagers dont le chiffre effarant a atteint pendant cette période estivale 496.905 et le taux d’évaluation a pratiquement augmenté de 10 % sachant qu’en période creuse, le nombre de passagers transitant par l’aéroport international d’Es Senia est de l’ordre 336 470. Par ailleurs, le comité aéroportuaire va se réunir ce dimanche pour aborder certains problèmes relatifs au système d’information de l’enregistrement de la zone de départ ce compartiment est doté de 3 boutiques d’artisanat et d’un salon de départ première place de 150 m2. Quant à la zone d’arrivée, elle s’étale sur une superficie de 1750 km2, elle comporte une zone de contrôle de douanes, équipé d’un scanner, une zone de distribution de bagages équipée de deux carrousels, un salon d’arrivée de même superficie, des bureaux et des magasins pour les services de litige bagage et de la douane. En autre selon nos informations des études ont été lancées par un bureau d’études canadien pour l’aménagement sous différentes thématiques pour un éclairage d’ambiance adéquat. La deuxième étape du ministre chargé de l’immigration a eu pour cadre le port commercial et industriel d’Oran où il fut accueilli au niveau de la gare maritime par le commandant du port M. Betouil Mohamed et le responsable de la capitainerie M. Mohamed Bouchami. Là aussi M. Attallah s’est entretenu avec les passagers en provenance d’alicante (Espagne) à bord d’un car ferry algérien qui a accosté au quai de skikda. A ce niveau d’analyse, le ministre a insiste sur le volet d’accueil, outre une opération de recensement et de mise à niveau. Le wali d’Oran a exporté les autorités portuaires d’Oran d’entamer une réflexion sur cet acte portuaire pour le transport des voyageurs et dégager une politique appropriée, sure, durable capable de gérer l’exploitation et de manager une société maritime internationale. C’est un aspect qu’il faut sérieusement prendre en charge. Les autorités portuaires sont appelées à travailler également sur les commentaires et modification qui peuvent être faites sur des plans en fonctions des exigences de l’entreprise portuaire, surtout en terme de sécurité. Un véritable outil de mobilisation autour d’un savoir faire et de compétence comme facteurs clés de succès. Dans ce sens M. Sekrane Tahar a ordonné l’entreprise de s’engager pour améliorer en permanence les prestations de service d’une manière cohérente avec la participation active de tout son collectif et à accroître la satisfaction des passagers et s’impliquer dans un climat de coopération en utilisant les meilleures pratiques et méthodes, ces objectifs ne peuvent en aucun cas être atteint sans le recours à la formation continu du personnel dans sa globalité afin de favoriser une culture où tous les employés s’impliquent dan un climat de coopération à transparence. Ainsi dans le souci d’efficacité meilleur, le ministre a indiqué qu’il est important de souligner que cette politique doit s’intégrer en droite ligne de la qualité globale de l’entreprise portuaire. Au niveau de la gare maritime, le ministre chargé de l’immigration a donné des instructions aux responsables en ce qui concerne le fait et le reste à faire.

N. Bentifour
Dimanche 11 Juillet 2010 - 11:20
Lu 903 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+