REFLEXION

ORAN: AFFAIRE DU SQUAT DES LOGEMENTS DE HAi EL-YASMINE 3: 5 ans de prison pour les mis en cause

Une peine de 5 ans de prison ferme a été prononcée par le tribunal de la cité Djamel à l’encontre des mis en cause dans l’affaire du squat de logements de la cité El-Yasmine à Oran. Le verdict a été prononcé jeudi dernier



Sept personnes impliquées dans cette affaire, qui remonte au mois de mars dernier, ont été jugées, jeudi 28 avril par le tribunal correctionnel de la cité Djamel pour escroquerie et attribution frauduleuse de logements sociaux. Deux femmes, un employé de la daïra d'Oran, un employé de l'OGI et trois agents de sécurité employés par une société de gardiennage sous-traitante, impliqués dans cette affaire ont été arrêtés. Le procureur de la République avait requis la peine maximale de 5 ans de prison à l'encontre des sept mis en cause. L'affaire a éclaté lorsque des habitants d'une cité mitoyenne ont dénoncé l'occupation de ces logements par des individus qui ne s'installaient qu'à la tombée de la nuit. Une trentaine de logements a été attribuée illégalement par les membres de ce réseau. Les victimes versaient des sommes entre 30 et 100 millions de centimes à deux femmes. Les squatters détenaient des documents «scannés» attestant leur droit de jouissance sur ces appartements. Une plainte a été déposée auprès des services compétents pour l'ouverture d'une enquête judiciaire approfondie à l’effet de déterminer les circonstances exactes du squat de ces logements sociaux. A l'issue de l'enquête, l'une des femmes a été arrêtée et a dénoncé ses complices.

M.B
Samedi 7 Mai 2011 - 13:16
Lu 480 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+