REFLEXION

ORAN : A quoi servent les poubelles de la commune ?



ORAN : A quoi servent les poubelles de la commune ?
De gros efforts ont été déployés par les services de la commune d’Oran, qui ont placé des dizaines de grandes poubelles dans les différents quartiers de la ville. Ces grosses boîtes en matière plastique étaient destinées aux habitants pour y mettre leurs déchets ménagers. Mais beaucoup de citoyens ont constaté qu’il s’agissait d’un achat qui s’est avéré inutile. Les caissons munis de couvercle avait pour but de se refermer, une fois remplies, pour éviter aux ordures ménagères de se répandre sur le sol, aux mauvaises odeurs des déchets en décomposition, faciliter le travail des éboueurs chargés de du ramassage de ces mêmes déchets… En un mot comme en mille, pour assurer la propreté. Ce qui n’est malheureusement pas le cas, loin s’en faut ! Il a été constaté, par tout le monde, que les poubelles non vidées régulièrement ont finis, dans certains cas, par disparaître complètement sous les monticules d’ordures qui se sont accumulées au fil du temps. Une situation qui encourage certains individus qui n’ont ni les aptitudes ni l’éducation de vivre en société, qui se débarrassent de leurs gravats, dégagés de leur appartement suite à une transformation. Pourtant, il en est parmi eux, des donneurs de leçons qui ne tarissent pas sur le civisme dont devrait faire montre tout qui se respecte. « Moi je crois que pour régler le problème des ordures qui envahissent la ville, il faut un éboueur pour chaque foyer et un garde armé devant chaque immeuble, ainsi que des brigades anti-déchets sillonnant les artère de la ville. Tout le monde jette n’importe quoi, n’importe où, et tout le monde se plaint de la saleté de la ville… »A déclaré un habitant du boulevard Adda Benaouda du quartier de Sidi Bachir, ex Plateau St. Michel. « Effectivement, la propreté de la ville est l’affaire de tous, comme c’était écrit sur des camions de la commune. Ne pas salir vaut mieux que nettoyer. «Le de ne pas ramasser les ordures chaque matin, encourage les mauvais citoyens, et ils sont nombreux, à se comporter comme des animaux. » A déclaré un autre habitant du même boulevard très fréquenté d’Oran qui offre un spectacle des plus désolants aux milliers de passants qui le fréquentent chaque jour.

L. Islam
Dimanche 3 Octobre 2010 - 00:01
Lu 765 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+