REFLEXION

ORAN : 8 ans de réclusion pour les ravisseurs de l’étudiante



ORAN : 8 ans de réclusion pour les ravisseurs de l’étudiante
« Choklata » 22 ans et « Kada » 30, qui ne sont autres que B.M. et H.A. pour l’état civil, ont comparu avant-hier devant le tribunal criminel d’Oran pour répondre à des faits qui leurs étaient reprochés. En compagnie d’un troisième présumé comparse, actuellement en état de fuite, ils étaient accusés d’avoir commis, entre autres méfaits, l’enlèvement d’une étudiante le 5 janvier 2010. Appelés à la barre, les deux accusés ont tout nié les faits qui leur sont reprochés. En dépit des déclarations de la victime, absente à l’audience, et les déclarations concordantes faites par trois témoins à charge dans le dossier. Ils donnent à la cour leur propre version des faits, qui est à l’opposé des faits consignés dans le dossier par les enquêteurs qui ont traité l’affaire et dont il a été fait lecture. C’était sans compter sur l’habilité du président de la cour qui parvient à confondre les accusés en leur posant individuellement une série de question dont les réponses font apparaître un nombre de contradictions. La stratégie mise en place par les deux mis en cause pour se laver de toute suspicion s’effondre ! Et ils se trouvent en train de se dénoncer mutuellement, dévoilant, sans s’en rendre compte, des éléments qui contredisent leurs négations et les culpabilisent vraiment. Ce qui n’a pas manqué de faire apparaître des sourires d’admiration devant la subtilité du magistrat sur le visage de certaines personnes présentes. Le premier témoin est appelé à déclarer ce qu’il a vu, devant la cour criminelle. Il déclaré avoir tout vu, qu’il était même intervenu auprès des agresseurs et les a supplié de laisser la jeune fille partir. Pour toute réponse, les trois malfrats ont menacé de lui asséner des coups de couteaux. Voyant sa vie en danger, il n’a pu que s’éloigner, en regrettant de n’avoir pu retirer la victime des griffes de ses ravisseurs. Il était un peu plus de 7 heures du matin, précise-t-on, à proximité du quartier appelé « la Lofa », lorsque la jeune étudiante qui se rendait à son institut, fut abordée par trois malfaiteurs armés de couteaux sous la menace desquelles ils s’emparent du sac et des boucles d’oreilles qu’elle portait. Mais le butin a dû leur sembler insuffisant, et une autre idée germa dans leur cerveau malsain. Ils décident alors d’enlever carrément leur victime qu’ils tiennent en respect sous leurs armes en attendant l’arrivée du véhicule « commandé » par téléphone portable. Peu de temps après, une Mazda s’arrête devant eux, dans laquelle ils s’embarquent entrainant la jeune fille avec eux. Le conducteur les dépose dans la forêt de Misserghin, une dizaine de kilomètres à l’est d’Oran et s’en va. La jeune fille est traînée sous un buisson par l’un des bandits qui voulait la violer avant de la livrer à ses complices qui refusent et l’empêchent même de réaliser son ignoble dessein. Ils décident alors de retourner et force un automobiliste de les transporter dans sa « R4 ». En démarrant, il remarque dans le rétroviseur les signes que lui faisait la victime et les comprit. Il ralentit pour lui permettre de sauter en marche sans se faire trop de mal pour pouvoir se sauver en courant. Les agresseurs sautent à leur tour du véhicule et s’enfuient à toutes jambes dans la nature. Après la plainte déposée par la victime, l’enquête menée par les services de sécurité a très vite permis l’identification et l’interpellation de deux des trois ravisseurs. A l’issue de son réquisitoire, le représentant du ministère a réclamé 12 ans de prison pour les deux accusés présents. Après délibérations, le tribunal criminel a reconnu « Kada » et « Choklata » coupables des faits retenus contre eux et les a condamnés à 8 années de réclusion criminelle chacun. Le cas du troisième complice sera jugé par contumace, indique-t-on.

L. Islam
Mercredi 20 Octobre 2010 - 00:01
Lu 297 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+