REFLEXION

ORAN : 3 ans de prison ferme contre un dangereux escroc

Une personne âgée d’une cinquantaine d’années a comparu en fin de semaine devant la Cour d’appel d’Oran, suite à son implication dans une affaire d’escroquerie à l’encontre d’une dizaine d’agences de location de voitures à travers plusieurs wilayas du pays, alors que l’accusé a été condamné précédemment par le tribunal à une peine de 3 ans de prison ferme, pour le délit d’escroquerie, tandis que le parquet général a requis à son encontre une peine maximale.



La genèse de cette affaire remonte aux derniers mois, où plus d’une victime se sont présentées auprès de la Sûreté de wilaya en vue de déposer une plainte officielle, précisant avoir été escroquées par une personne âgée d’une cinquantaine d’années, qui prétend être en possession de deux agences de location de véhicules, et ce n’est qu’à travers la publicité qu’elle avait affichée sur les réseaux sociaux, que l’accusé  a réussi à attirer ses victimes. Ce dernier se faisait passer pour un intermédiaire entre les entreprises étrangères installées au Sud du pays, désireuses de louer des véhicules jusqu’à 80 millions par mois et les agences de location de voitures. Cette proposition alléchante a donné l’idée à plusieurs victimes de s’approcher de l’accusé où elles se sont mises d’accord avec ce dernier pour engager les procédures sur les conditions requises. Saisissant l’occasion, l’escroc a engagé la procédure après avoir tout planifié où il a remis ensuite aux victimes des bons et des documents falsifiés, reconnus plus tard par l’expertise scientifique comme étant de faux documents. L’escroc, pour mettre en confiance ses victimes, parmi les jeunes qui ont obtenu récemment des aides de l’Etat dans le cadre de l’ANSEJ pour créer leurs propres entreprises, il leur a également remis des avances en tant que gages. Mais après des semaines écoulées, les victimes n’ont jamais pu renter en contact avec la personne à qui elles lui ont remis leurs véhicules, tout en étant terriblement surprises de l’inexistence de ses deux agences, en prenant compte qu’il s’agissait d’une supercherie.  Affolées, les victimes se sont adressées immédiatement auprès des services de la police en vue de déposer une plainte. Les investigations menées par les services de sécurité ont révélé que ce personnage n’est qu’un escroc,  qui avait à son actif plusieurs affaires d’escroquerie, où il a été identifié et arrêté en peu de temps, ce dernier a été immédiatement reconnu et sans difficultés par les victimes une fois sa  présentation devant elles, mais il a nié la moindre connaissance avec les personnes qui étaient présentes au siège de la police. Au cours de l’audience, l’accusé a maintenu ses premières déclarations en rejetant toute implication dans cette affaire, sans pour autant arriver à convaincre le tribunal qui a prononcé après délibération le verdict susmentionné.

G. A
Vendredi 26 Juin 2015 - 18:40
Lu 177 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+