REFLEXION

OPGI ORAN : La cession des logements LSL attire de moins en moins de monde

En dépit des facilités accordées par l’OPGI aux locataires pour la cession des logements, les services de l’Office enregistre peu d’engouement des concernés, comme ce fut le cas avec les citoyens concernés par la régularisation de leurs actes de propriété au niveau de l’Agence foncière ou de la Direction des Domaines de la wilaya d’Oran.



A Oran, les services en charge de ce dossier n’ont reçu que 229 demandes pour acquérir des logements ou des locaux commerciaux. Soit un chiffre très bas comparativement aux 31 000 logements que gère l’OPGI à travers toute la wilaya. L’Etat a décidé, en mai dernier, d’accorder beaucoup d’avantages et des facilités pour les locataires qui veulent acquérir les logements appartenant aux Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI). Ces facilités concernent  les habitations en location avant le 31 décembre 2004. Le nombre de logements concernés est de 571 000. Ils seront cédés, annoncent-ils, à leurs locataires à des «prix très bas». Le prix de référence avoisine les 12 000 dinars pour le mètre carré. Ce qui voudra dire qu’un logement de 100 mètres carrés coûtera pour son locataire 1 200 000 dinars (120 millions de centimes). Un prix vraiment dérisoire par rapport à ceux pratiqués sur le marché national. Et ces logements cédés sont situés dans les grandes villes où l’immobilier est vraiment inabordable. Mais il semblerait que cette opération n’a pas trouvé un véritable écho. Une première opération a été lancée entre 2003 à 2007 mais n’a pas donné les résultats escomptés. Il s’agit actuellement d’une nouvelle tentative qui tient compte des entraves qui ont empêché que les locataires concernés soient motivés pour l’acquisition en propriété de leurs appartements en prenant en compte, cette fois-ci, l’étude faite par la tutelle et qui a conclu à la nécessité de revoir à la baisse le prix de référence du m2 du logement, qui a été ainsi fixé à seulement 12 000 DA au lieu des 18 000 DA.  De plus, des avantages seront accordés aux postulants qui payent «cash» avec une réduction de 10%. Ladite réduction sera de 7% pour ceux qui le font dans un délai de 3 ans et de 5% pour ceux dont le délai va jusqu’à 7 ans. De même qu’une réduction de 40% sur le prix du logement est octroyée aux ayants droit, les veuves et enfants de chahids ainsi que les veuves de moudjahid.

Medjadji. H
Mercredi 9 Octobre 2013 - 22:00
Lu 148 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+