REFLEXION

OPGI D’ORAN : 76 milliards de dettes cumulées auprès des mauvais payeurs

Le moindre que l’on puisse dire concernant l’OPGI d’Oran actuellement est que malgré la gestion rigoureuse de ses différents services de contrôle, cette dernière enregistre une dette extérieure estimée à 76 milliards de centimes. Principale cause de cette situation sont les mauvais payeurs de loyers.



Les créances de l'OPGI, représentant le montant des loyers impayés s'élèvent à 76 milliards de centimes, révèlent des sources proches de l'assistante du DG et chargée de la communication, à l'OPGI. Dans le cadre du recouvrement de ses créances, l'Office de Promotion et de Gestion Immobilière (OPGI), de la wilaya d'Oran a décidé d'adresser une dernière mise en demeure aux mauvais payeurs, avant de recourir à la Justice. Les différentes mises en demeure, adressées aux récalcitrants locataires, n'ont pas donné les résultats souhaités. Tout d'abord, l'office a opté pour le règlement à l'amiable, une formule qui n'a pas eu non plus l'adhésion de tous les partenaires. Cette dernière mise en demeure sera donc un avertissement, faute de quoi, les dossiers des récalcitrants seront transmis au tribunal. La Justice doit donc aider l'OPGI pour le recouvrement de ses créances. Par ailleurs, l'office offre la possibilité à certains acquéreurs de logements avant janvier 2004 d'être propriétaires. Seuls les bénéficiaires des logements, avant 2004, sont concernés par les dispositions de cette loi. En effet, toute personne physique, de nationalité algérienne, occupant régulièrement et légalement le logement et ayant honoré ses engagements par rapport au payement des loyers jusqu'à la date de la demande de l'achat, peut postuler à cette disposition qui offre des avantages aux locataires désireux d'acquérir leurs biens. Parmi ces avantages, une déduction du montant du loyer depuis la date d'occupation du logement jusqu'à la date d'acquisition du bien. Les moujahidine et les ayants-droit bénéficient, pour leur part, d'une réduction de 40% sur le prix de cession. Il est, également, prévu une réduction de 10% pour les acquéreurs décidant de payer intégralement leurs biens. L'OPGI a, ainsi mobilisé, tous ses effectifs, à travers ses 14 agences, pour mener à terme cette opération de cession des biens immobiliers de l'État. Les locataires doivent, dans ce registre, se rapprocher des services de la daïra pour récupérer les formulaires et par la suite la mise à jour de leurs loyers auprès des agences ou des unités. Notons que l'office détient un patrimoine immobilier de 35.267 entre appartements (33545) et locaux commerciaux (1.772) selon un dernier bilan, arrêté à janvier 2015. Le ministre de l'Habitat avait indiqué que dans un souci «d'équité», le prix référentiel du mètre carré a été fixé à 12.000 DA. Dans ce sens et à l'instar de la wilaya d'Oran, les prix de ces logements pourront atteindre 1,3 million de dinars, dans les grandes villes situées au nord du pays. Les locataires désireux d'acquérir leur logement dans le cadre de cette opération bénéficieront d'une réduction de 10% dans le cas du paiement au comptant, de 7% dans le cas de l'acquisition en 3 ans et de 5% si la période de versement de la somme requise varie entre 3 et 7 ans, a noté également, le ministre.

 

A.S.M
Dimanche 15 Mars 2015 - 18:21
Lu 212 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+