REFLEXION

OPERATION COUP DE POING A EL-HACIANE : Plusieurs arrestations et du matériel roulant saisi

Une opération « Coup de poing » a été menée mardi dernier par la gendarmerie nationale sous le commandement du Chef de la compagnie de Mostaganem au niveau de la commune d’El-Haciane, au lieu dit « El-Alb », qui s’est soldée par l’arrestation de trois personnes et la saisie d’un lot de matériel agricole et de matériel roulant.



OPERATION COUP DE POING A EL-HACIANE : Plusieurs arrestations et du matériel roulant saisi
Initiée et programmée conformément aux orientations données par le Chef de la Daïra d’Ain-Nouissy, cette opération s’inscrit nous dit-on, dans le cadre de la protection et la sauvegarde du patrimoine naturel de l’Etat, les autorité locales, ont voulu marquer à travers ce « coup de semence », la présence effective de l’autorité de l’Etat et le rappel au strict respect des lois de la République. En effet, cette opération exceptionnelle et unique en son genre dans la région a permis de rétablir les choses et mettre un terme à la dégradation de l’espace naturel par la pratique de labours et l’ensemencement illicites par des tiers au niveau de la commune d’El-Haciane et plus précisément au lieu dit « El-Alb’.
De quoi s’agit-il exactement ?
Ce sont des terres situées sur la bande frontalière des wilayas de Mostaganem et de Mascara, d’une superficie de plus de mille hectares, elles chevauchent sur les territoires des deux wilayas et relèvent du domaine privé de l’Etat, ces terres qui présentent des contraintes de salinité, donc inexploitables en matière agricole, sont envahies par plus d’une vingtaine de famille venues dans leur majorité de la région d’El-Ghomri dans la wilaya de Mascara et se sont installées illégalement dans la durée. Aussi, leurs activités agricoles illégales, demeurent la cause majeure de l’érosion, de la biodiversité et la transformation de l’usage de ces terres provoque la destruction, la dégradation et l’altération des habitats de nombreuses espèces animales et végétales. Et pour les autorités locales cette situation inacceptable ne peut continuer dans l’impunité, il fallait prendre des mesures drastiques et intervenir énergiquement pour faire évacuer ces indus occupants. Ceci dit, les autorités se sont vues confrontées à d’autres problèmes par la présence de ces familles sur ces terres, non seulement que cette propriété de l’Etat a été accaparée illicitement mais reste une source de plusieurs conflits qui ont éclaté entre les exploitants illégaux. Un casse-tête que le chef de la daïra d’Ain-Nouissy, en collaboration avec l’APC d’El-Haciane, s’est engagé à prendre en charge ce problème en attendant des mesures susceptibles de remédier à la situation. Pour plus de précisions, nous nous sommes approchés hier auprès de M. le chef de la Daïra, lequel nous confirmera toutes les informations en notre possession. Il dira en substance : « La problématique de la sauvegarde de l’environnement est devenue une préoccupation majeure pour l’Etat représenté par ses institutions décentralisées, et le citoyen inconscient qu’il est, est devenu volontairement ou involontairement, le premier responsable de la dégradation et de la destruction de son environnement par des actions anthropiques, causant parfois d’énormes préjudices irréparables et intolérables », avant d’ajouter : « S’agissant de ce qui s’est passé avant-hier, cette opération revêtait un caractère impérieux et il fallait faire quelque chose ne serait-ce que graduellement pour protéger ces milliers d’hectares constitués de sols présentant des contraintes de salinité. Ces terres relevant du domaine privé de l’Etat, sont actuellement à l’état d’abandon et le propriétaire en l’occurrence les domaines en sont interpellés pour trouver une issue quant à l’affectation des ces étendues ». A la question, si ces terres pouvaient être exploitées dans le cadre agricole ou être destinées au morcellement qui pourrait éventuellement servir de zone industrielle par exemple, le chef de la daïra dira : « Sincèrement, pour l’heure je ne sais pas, car la décision dépasse nos attributions, toutefois nous estimons qu’il serait plus judicieux qu’une commission à l’échelle wilaya soit mise en place à l’effet d’étudier toutes les possibilités quant à leur utilisation. Cette commission serait composée des quatre directions concernées en premier chef à savoir, les domaines (Gérant des biens de l’Etat) qui en sont les propriétaires légaux de ces terres, le secteur de l’agriculture, le secteur des forêts et enfin le secteur de l’environnement qui demeure un acteur incontournable dont la responsabilité sur le plan écologique est pleinement engagée », il enchaîne : « Pour le moment nous sommes dans l’expectative et la seule solution pour nous demeure l’instauration de l’autorité de l’Etat et d’accomplir notre devoir en notre qualité de représentants de l’Etat dans cette région et qu’il ne sera permis à personne d’outre-passer ses droits ou de violer la loi » et de conclure « Les autorités de la wilaya de Mascara sont autant concernées par ce problème que nous, et se doivent de prendre toutes les mesures qui s’imposent en la matière. Nous espérons une collaboration effective de nos collègues de cette wilaya dans le but de parvenir en commun à mettre un terme à des agissements et comportements irresponsables de certains citoyens inconscients des conséquences de leurs actes». Rappelons, par ailleurs, que dans le cadre de cette opération le chef de la daïra, en compagnie du président de l’APC d’El-Haciane, avait participé personnellement en supervisant l’opération sur le terrain, le déroulement des événements, toujours dans le même contexte, le P.APC d’El-Haciane a réquisitionné par arrêté municipal tous les moyens matériels sollicités par cette intervention qui s’est soldée par l’arrestation de trois personnes et la saisie d’un camion, d’une remorque, de deux cover crop traines et de deux tracteurs pneumatiques, mis en fourrière communale en attendant la comparution des récalcitrants devant la justice.

Ahmed Mehdi
Jeudi 5 Novembre 2009 - 00:01
Lu 604 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+