REFLEXION

ON SE RESPECTE SOI-MEME ET ON RESPECTE LES AUTRES PAR LE SOIN PORTE A L'ENVIRONNEMENT : Un peu de respect pour les sportifs de Mostaganem !

Chaque week-end ils sont nombreux à se retrouver au stade du 5 juillet pour pratiquer le footing ou pour encadrer les enfants et les adolescents inscrits pour s'adonner à la pratique de leur sport favori. Beaucoup d’entre eux préfèrent emprunter le sentier qui fait le tour du stade pour pratiquer le footing, mais une fois sur le chemin, c’est un autre spectacle désolant qui offense les sportifs … saleté, bouteilles vides en plastique, sachets, ordures … la photo ci-dessous parle d’elle-même de cette mascarade !



Il y a de nombreux sportifs dans notre ville de Mostaganem et les week-ends sont des moments privilégiés pour s'adonner à son sport favori. . Au stade du 5 juillet, les vendredis et les samedis matins, les enfants et les adolescents occupent la plupart des terrains de foot. Ils sont accompagnés par leurs entraîneurs qui ont pour premier objectif de leur communiquer l'amour du sport avec ses lois, ses règles et l'apprentissage d'un effort collectif. On ne peut que s'incliner devant ces éducateurs qui consacrent leur matinée et parfois leur journée pour la formation des jeunes. Il y a aussi sur ce grand espace du 5 juillet les amoureux du footing et on peut y rencontrer toutes les générations : des jeunes mais aussi des seniors qui font deux, trois  ou quatre fois le tour du stade. Ils reconnaissent que cet effort leur assure une bonne forme pour toute la semaine. Un chemin de terre battue serpente tout autour des terrains à proximité des grands murs, nouvellement construits et des grilles plus anciennes en bordure des 2 principales avenues qui entourent le stade. Réflexion a pris le temps de rencontrer quelques-uns de ceux qui courent sur ce chemin pour savoir ce qui les attire ici et ce qu'ils apprécient ou n'apprécient pas. Ce qu'ils apprécient c'est l'ambiance joyeuse qui règne ici, la courtoisie des gardiens à l'accueil en entrant dans le stade, ce beau parcours où chacun peut respirer à plein poumon et courir à son rythme, mais ce qu'ils n'apprécient pas c'est le manque criant de propreté et d'hygiène. A certains endroits leur sentier est bordé d'un nombre considérable de bouteilles en plastique que leurs propriétaires ont simplement jeté après les avoir vidé de leur contenu et ailleurs des restes d'une palissade en bois obstruent presque leur parcours, et un peu partout des déchets de toute sorte. Alors les sportifs du week-end se posent des questions : que font les responsables de ce haut lieu du sport pour faire un vrai nettoyage et passer des consignes afin de ne jamais jeter par terre les bouteilles vides ou tout autre déchet ; pourquoi ne pas mettre de petits containers réservés à cette collecte. Et comment les enfants et les jeunes vont-ils apprendre l'importance de la propreté face à un tel spectacle. Et nos sportifs font aussi des propositions : puisqu’il y a beaucoup d'espaces vides pourquoi ne pas confier à des jardiniers le soin de les embellir en y plantant de petits arbustes ou des fleurs. Il leur paraît que le respect des amoureux du ballon, du vélo ou du footing passe aussi par le respect de l'environnement.

 

Kader
Lundi 2 Novembre 2015 - 17:03
Lu 411 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+