REFLEXION

OFFICE DES ETABLISSEMENTS DE JEUNES (ODEJ) : Prise en charge de 1 070 jeunes



Les cellules d’écoute, de prévention et de santé des jeunes relevant de l’Office des établissements de jeunes (ODEJ) d’Oran ambitionnent de jouer un rôle efficace dans la prise en charge des problèmes psychologiques, sociaux, sanitaires et affectifs des jeunes, a indiqué le responsable de cette structure. Encadrées par une équipe de psychologues, sociologues, médecins généralistes et éducateurs, ces cellules ont pris en charge 1.070 jeunes dont 663 filles durant l’année précédente. Ce dernier a ajouté que ces jeunes ont bénéficié d’un soutien psychologique et d’orientation. "Entre autres problèmes psychologiques rencontrés par ces jeunes, figurent l’angoisse, la mélancolie et la dépression, surtout chez les adolescents ou suite à des conflits familiaux", a indiqué M. Lakhdar Boubtana. "Le staff de l’ODEJ prodigue également des conseils médicaux et psychologiques aux parents qui s’adressent à cette cellule à la recherche de solutions aux problèmes dont souffrent leurs enfants tels les troubles du comportement, énurésie, anxiété des examens, problèmes familiaux résultant du divorce et autres", a-t-on signalé. Par ailleurs plusieurs jeunes ont mis l’accent, sur "l’importance d’élargir le champ d’activité de ces espaces" qui sont devenus, pour eux, une "bouée d’oxygène", notamment vers les zones éloignées et les quartiers populaires, qui sont les plus exposés aux fléaux sociaux, appelant à "réactiver" le numéro vert "qui a contribué auparavant à résoudre des problèmes par simple coup de fil sans le déplacement vers la cellule". Pour rappel, neuf (9) cellules d’écoute, de prévention et de santé activent à travers la wilaya Oran qui compte 32 établissements juvéniles. Dans le domaine de la prévention de certaines maladies, le staff médical de l’ODEJ organise des campagnes de sensibilisation sur le respect de l’hygiène bucco-dentaire, sur l’alimentation saine, la lutte contre la toxicomanie, le tabagisme et la violence dans les écoles et les stades, et ce au niveau des établissements scolaires et de jeunes, dans les places publiques et les plages d’Oran en période estivale.                        

D.H
Dimanche 13 Janvier 2013 - 00:00
Lu 337 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+