REFLEXION

ŒUVRES UNIVERSITAIRES: Le bras de fer continue entre la direction et les travailleurs

Le bras de fer qui s’est engagé entre la direction et les travailleurs depuis quelques temps ne semble pas connaître son épilogue. Ddimanche 17 avril, une grande partie des travailleurs munis de pancartes dénonçant l’exclusion, ont tenu un sit-in à l’entrée de la direction des œuvres universitaires sise à Kharrouba.



ŒUVRES UNIVERSITAIRES: Le bras de fer continue entre la direction et les travailleurs
Malgré le dépôt d’un préavis, mercredi 17 mars 2011 au niveau de la direction, les grévistes ont été ignorés et ils n’ont pas été reçus par le premier responsable qui semble fermer la porte du dialogue face à des travailleurs qui se sentent lésés et délaissés par leur direction. Les travailleurs qui attendaient le dénouement de la situation, ont du attendre toute la journée sans être reçu par M. Bekki, qui semble ignorer le message lancé par le président de la République et les hauts responsables de l’Etat, il faut accepter le dialogue et essayer de trouver des solutions à toutes les crises et cela pour éviter le pourrissement. Les travailleurs ne comptent pas se taire et veulent entrer dans une grève illimitée et cela dès que le préavis sera déposé, ils comptent aller jusqu’au bout de leurs revendications. Il faudrait aussi signaler que certains se plaignent du gel sans raisons apparentes de leurs payes et cela suite à leur soutien à l’ex-directrice de la cité des 2000 logements qui a été limogée et remplacée au cours du mois de février dernier. Dans un communiqué dont nous détenons une copie, le syndicat dénonce à travers 19 points, les dépassements qu’ils subissent de la part de leur direction et notamment la prise en charge des vrais problèmes du secteur, le retard flagrant dans le versement des payes, le refus d’octroi de la fiche de paye à certains travailleurs, le refus de dialoguer avec les syndicalistes etc. Il faudrait aussi signaler que M. Bekki a lui aussi saisi la justice. Ce dernier accuse certains d’avoir manipulé les travailleurs et les étudiants à la rébellion. Une plainte a été déposée en ce sens et l’enquête suit son cours. Espérons un dénouement de la crise dans les plus brefs délais et un rétablissement de la situation car cette situation n’arrange guère les affaires du secteur.

Mihoub
Mardi 19 Avril 2011 - 12:07
Lu 710 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+