REFLEXION

OBLIGATION DE L’ENSEIGNEMENT DU TAMAZIGHT: Des députés déposent un projet de loi



Une proposition de loi portant sur l'obligation de l'enseignement du tamazight dans les établissements scolaires en Algérie vient d'être élaborée par un groupe de députés de différentes obédiences politiques (Indépendants, FLN, PT, ANR, MJD, PRA). « L’enseignement du tamazight ne cesse de régresser. De seize wilayas quand il a commencé, il en est à exister très imparfaitement seulement dans 9 wilayas. Cela est dû avant tout au caractère facultatif de cette matière. Le 20 avril de chaque année est une occasion de réanimer un combat démocratique ancien », explique Ali Brahimi, député de Bouira et délégué des élus nationaux signataires de cette proposition de loi. Amendant la loi N° 08-04 du 15 Moharram 1429 correspondant au 23 janvier 2008 portant sur l'orientation de l’éducation nationale, cette proposition vise à « rappeler aux pouvoirs publics un engagement constitutionnel fondamental et leur demander de prouver leur volonté politique sur ce dossier », ajoute M. Brahimi. Pour ces parlementaires, le statut obligatoire que doit acquérir l'enseignement de cette langue est le seul moyen de la sauvegarder. «L’Etat ne peut laisser cette constante livrée aux aléas des choix individuels », insistent les parlementaires dans l'exposé des motifs du projet de loi.

Yacine
Mercredi 20 Avril 2011 - 15:16
Lu 354 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+