REFLEXION

Nouveau décret fixant les conditions de recrutement : ’université recrute des professeurs étrangers



Nouveau décret fixant les conditions de recrutement : ’université recrute des professeurs étrangers
Les conditions de recrutement des personnels étrangers dans les services de l’État, des collectivités locales, établissements, organismes, a été modifié par Le décret exécutif n° 09-272 du 30 août 2009 modifiant et complétant le décret n° 86-276.

Ainsi, le traitement de base des enseignants-chercheurs et des hospitalo-universitaires étrangers a été multiplié. Après présentation du rapport du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le nouvel article 2 est libellé de la sorte: «L’article 8 bis du décret n° 86-276 du 11 novembre 1986, modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et rédigé comme suit : les personnels étrangers recrutés pour exercer les fonctions de professeur hospitalo-universitaire, professeur, maître de conférences hospitalo-universitaire classe «A», maître de conférences classe «A», maître de conférences hospitalo-universitaire classe «B» et maître de conférences classe «B» au sein des établissements de l’enseignement supérieur perçoivent le traitement de base de leurs homologues algériens.
Le traitement de base déterminé ci-dessus est affecté d’un coefficient correcteur compris entre 2 et 4,1. Le reste sans changement ». Ainsi, le traitement de base a de cette façon augmenté d’une manière significative. En effet, dans la version du décret de 1986, le coefficient correcteur était compris entre 1,1 et 4. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique semble par ce décret vouloir attirer plus d’enseignants chercheurs par ce salaire qui devra dépasser et de loin ceux des locaux. L’arrêté interministériel devra détailler les avantages que recevront ces professeurs étrangers. Et qui sont ceux concernés par ce décret? Dans le décret n° 86-276 du 11 novembre 1986, dans son article 2, il est stipulé que « les travailleurs étrangers doivent justifier des conditions de recrutement au moins égales à celles offertes aux homologues algériens occupant les mêmes emplois ou postes de travail et doivent avoir une expérience de travail d’au moins 4 ans.

. .
Lundi 28 Septembre 2009 - 21:41
Lu 1304 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+