Nourredine Belgoumidi, président du WAM se confie à Réflexion

"ON EST SUR LA BONNE VOIE"



Nourredine Belgoumidi, président du WAM se confie à Réflexion
Réflexion : A quelques journées de la fin du championnat, qu’elle est votre lecture sur le parcours du WAM ?
Nourredine Belgoumidi : En début de saison, on a rencontré pas mal de problèmes avec le groupe, le staff et les moyens. Au fil des journées, la situation s’est redressée et les résultats se sont améliorés. Pour les journées qui restent, on va chercher à améliorer notre position dans le classement général et finir la saison en beauté. Je suis entièrement satisfait de ce que j’ai fait à la tête du club.
R : Biba est le dernier entraineur avoir entrainé le WAM cette saison. Que dite-vous sur son travail ?
N.B : Je ne vous cache pas qu’il a rapporté beaucoup de choses à l’équipe. En plus de sa sérénité, il a redonné la stabilité au groupe, l’envi de gagner et il a gagné la confiance des joueurs. C’est un grand nom. Il a effectué un grand travail jusque-là et j’apprécie ce qu’il fait.
R : Il y’a beaucoup de choses qui se disent sur le niveau du groupe actuel ?
N.B : Les gens ne comprennent pas que le club n’a pas les moyens pour recruter des joueurs. Cette saison, on a fait avec les moyens de bord, et on fait confiance aux joueurs issus du centre de formation du club. Cette saison on a dix huit joueurs qui sont passés par les catégories jeunes du widad dans l’équipe senior. Notre philosophie c’est donner l’occasion à ces jeunes pour dévoiler ce qu’ils sont capables de faire. D’ailleurs, la moyenne d’âge de ce groupe ne dépasse pas 23 ans. En plus des jeunes, on a quelques joueurs d’expérience comme les deux Saihi, Kharroubi, El Abed … ils sont indispensables pour chaque équipe.
R : Donc, vous misez sur les jeunes ?
N.B : Les jeunes sont l’avenir de note club. Les joueurs comme Bendjerba, Mencherif, Mokretar, Bessayah …etc, ils n’ont même pas vingt temps et ils jouent avec les seniors. Ce n’est que le début pour ce groupe qui a un mot à dire dans les saisons à venir à condition de travailler.
R : Vous-saviez avant le début de la saison que la mission serait difficile ?
N.B : Absolument, on savait qu’on ne peut rivaliser avec les équipes de tête mais on savait qu’on peut compter sur ces joueurs pour pratiquer un bon football. N’oublions pas qu’ils ont joué presque tous les matches de la saison. Notre but cette saison était de former un groupe structuré avec le peu de moyens.  
R : Qu’elle est la situation des catégories jeunes ?
N.B : Le WAM a toujours été un réservoir de jeunes. Cette saison, on a deux catégories qui sont en tête de leur groupe. Ce n’est pas du hasard, c’est du au travail effectué par des gens compétents, éducateurs à l’image du directeur technique Saada Meziane qui possède un diplôme CAF, Bendenia Djillali, Gana Zouaoui et des anciens joueurs qui ont marqué l’histoire du foot mostaganemois comme Benyamina Belkacem. En plus de ça, on a fait un suivi pour chaque joueur dans le sport et la vie scolaire. Chaque entraineur doit suivre les performances et le comportement des ses joueurs aux établissements scolaires, pour qu’on garantisse le bon apprentissage.
R : Vous-avez un match difficile contre le rapide demain. Un commentaire ?
N.B : Pour nous, c’est un match qu’il faut gagner à tout prix. Les joueurs ont une dette envers l’équipe et supporters après la défaite à Témouchent. C’est un match derby entre deux clubs qui se connaissent très bien. Les trois points resteront à Mostaganem.
R : Je dis à ces gens que je suis mostaganemois. Je suis issu d’une famille sportive pour ceux qui ne me connaissent pas. Pour ce qui concerne mon arrivée sur la tête du club, j’ai été président des catégories jeunes du club avant d’être président du club amateurs. Donc je ne suis pas sorti de nulle part. Il y a des gens qui ont tout fait pour voir le club rétrograder dans les divisions inferieures. Je suis arrivé à la tête du cl  ub à deux jours seulement de la fermeture du délai d’engagement du club pour ceux qui ont oublié. Personne n’a voulu prendre le club. Je n’ai trouvé personne quand j’ai pris les choses en mains. Regardez ce qui s’est passé au WA Ben Talha qui a connu les mêmes problèmes après la démission de Rahmani. Le club a payé le prix et il a été rétrogradé. J’ai trouvé le Widad dans la division deux amateurs et je l’ai laissé dans sa place. Je n’ai fait que préserver le club de subir le même sort que le WAB.
R : Et pour l’avenir ?
N.B : pour moi il n’ya pas d’avenir. Je l’ai dit et je le redis encore une fois, je me retire de ce club et le monde du football après le dernier match de la saison. J’espère que le club trouve des gens compétent à bonne foie qui peuvent mener le club à la réussite. Il faut assurer la continuité de ce club. Je suis entièrement satisfait de ce que j’ai fait à la tête du club.
R : Un dernier mot pour finir ?
N.B : Je demande aux autorités locales d’aider le club pour retrouver sa place parce qu’il il mérite un meilleur sort. Merci à vous.

B.C.Sofiane
Jeudi 12 Avril 2012 - 13:25
Lu 1029 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | L’ESSENTIEL | MOSTAGANEM | INFO REGION | Edito | CULTURE | SPORTS | RAMADANIATE | NON-DITS | DOSSIERS | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER




Les plus lus

Edition du 25-11-2014.pdf
2.96 Mo - 24/11/2014




Flux RSS



Retrouvez-nous sur Google+