REFLEXION

Nos patrons les … amères loques



Je dois vous avouer que je ne suis pas étonné du tout, mais vraiment pas du tout, de voir de quelle manière Saïd Sadi, ce transfuge du FFS, qui se donne  aujourd’hui au plus fort et au plus offrant, s’empresser d’aller cafter à ses seigneurs et saigneurs  américains, leur demandant, en pleurnichant , de le protéger, lui et sa poignée de « démocrates chais pas qui, » contre le grand méchant loup, ennemi (par) juré de la démocratie. Je me souviens moi qu’au  lendemain de son affront fait à notre emblème national, remplacé par un vulgaire drapeau noir de pirate, reflétant un peu ce qu’est devenu le RCD depuis qu’il a été quitté par ses meilleurs et plus valeureux cadres. Sadi avait décidé de geler les activités de son parti en signe de protestation ou de deuil contre  la réélection de Bouteflika. 02, il a dégelé ces mêmes activités, par un jour de très grand froid, en recourant peut-être au micro-onde, pour appeler au secours Obama le jour même de sa réélection.

Réflexion
Lundi 20 Décembre 2010 - 10:45
Lu 281 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+