REFLEXION

Nekmaria : Encore une fois, un glissement de terrain à Serrara

Encore une fois, un glissement de terrain à Serrara
Le glissement de terrain désigne le déplacement, vers le bas et l’extérieur, d’une masse
de sol provenant d’un terrain en pente. C’est le cas de ce qui s’est passé au lieu dit
Serrara, localité dépendante de la commune de Nekmaria ; où un tassement de terre
estimé à plus de deux mètres est visible sur le lieu, causant des dommages énormes à la
route CW 09 et à la conduite principale d’AEP alimentant toute la région Est de
Mostaganem.



Au début de la semaine passée et après les dernières précipitations, un glissement de terrain s’est déclaré à Nekmaria, une des communes de la daïra de Achaacha, au lieu dit Serrara, sur le CW 09 au point kilométrique n° 27.Vu son impact qui s’étend sur quelques kilomètres carrés, ses retombées sont importantes à en juger par les dégâts occasionnés à la route qui mène au site du barrage de Kramis, distant
de moins de trois kilomètres du lieu de la catastrophe. La menace persiste sur le CW 09 qui risque une rupture à ce niveau de la route si des travaux de confortement ne seront pas pris dans l’urgence. Présent sur les lieux, nous avons constaté la présence d’une quantité importante de remblai transportée pour la circonstance par les services des travaux publics pour conforter et mettre à niveau la partie dégradée de
la route. En plus, le glissement a causé la rupture de la conduite principale d’adduction de l’eau potable de la station de traitement du barrage vers la station de pompage de Serrara causant l’arrêt de l’alimentation en eau potable de toute la région Est de Mostaganem depuis plus d’une semaine. Alerté par des éléments de la garde communale stationnés à un poste d’observation à une centaine de mètres du lieu du glissement, la célérité de l’intervention de l’unité de l’ADE locale a évité le pire puisque les eaux de la conduite principale ont giclé sur le talus en causant une forte érosion du sol. C’est le troisième glissement de terrain que connaît cette localité depuis 2006 et qui pourrait mettre en péril les habitants de la localité de Serrara et les utilisateurs de ce tronçon menant vers le barrage de Kramis et vers le douar de Mirat dépendant
de la commune de Achaacha. En 2007, une équipe d’experts du laboratoire central du ministère des travaux publics a été dépêchée sur les lieux afin d’étudier les causes du glissement mais rien n’a filtré depuis.
Notons que cette route a été réalisée pendant les années 1950 par l’armée française pour atteindre les postes d’observation installés sur les collines de la région. Prenant compte de la nature du terrain et les risques d’éboulement causés par les eaux pluviales et souterraines, un système de drainage a été
mis en place pour protéger la chaussée, malheureusement ce système a été détruit lorsqu’il a été décidé la rénovation de la route à l’occasion de l’implantation du chantier du barrage. Les services de l’hydraulique
n’écartent pas l’éventualité de déviation de la conduite principale d’AEP pour sécuriser l’alimentation en eau depuis la station de traitement sise au bas du barrage.

A. Adda
Samedi 31 Janvier 2009 - 14:47
Lu 844 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+