REFLEXION

Naftal : d’un scandale a l’autre :Un trou financier de 3 milliards à Barraki

Cette pratique frauduleuse qui s’est déroulée durant la période à laquelle le mis en cause M.KH était responsable à l’antenne de « Sidi Erzine » avant qu’il soit muté vers l’antenne d’El Harrach a couté à la société un préjudice financier de 3 milliards 400 millions de centimes



Naftal : d’un scandale a l’autre :Un trou financier de 3 milliards à Barraki
Selon de sources concordantes ont rapporté que le juge d’instruction aurait adressé un dossier bien ficelé lié au scandale financier qui a secoué la société NAFTAL dans la zone de « Sidi Erzine » dans la commune de Berraki au président de la chambre pénale prés le tribunal de Sidi M’hmed. Ceci est intervenu suite à l’aboutissement de l’enquête qui a confiné à la découverte d’un important trou financier qui a dépassé la bagatelle  de 3 milliards et 400 millions de centimes. Les principaux inculpés pointés du doigt sont un responsable de la caisse auprès de NAFTAL répondant aux initiales de M.KH, un entrepreneur habitant à Khenchela, et un nombre de commerçants. L’instruction  de cette lugubre affaire a pris naissance  en date du 14 juin dernier juste après l’arrestation d’un sixième inculpé répondant au pseudo de « Chelfi ». Cette affaire scandaleuse qui a éclaté suite à une plainte contre X, a été suivie par le lancement d’une enquête approfondie des services de sécurité aboutissant à l’inculpation du caissier principal exerçant au niveau de NAFTAL sis à El Harrach  avec la complicité d’un entrepreneur de Khenchela, deux commerçants, en plus du dénommé « Chelfi ». L’opération de détournement consistait à l’utilisation par inculpés d’un carnet de 50 chèques   spécifique à la société dont ils ont imité la signature du directeur d’antenne Naftal à « Sidi Erzine »   et d’un chef de service dans la même société. Cette pratique frauduleuse qui s’est déroulée durant la période à laquelle le mis en cause M.KH était responsable à l’antenne de « Sidi Erzine » avant qu’il soit muté vers l’antenne d’El Harrach a couté à la société un préjudice financier de 3 milliards 400 millions de centimes. Après la procédure d’usage, les mis en cause ont été présentés  à la justice et mis en détention préventive à l’exception de l’entrepreneur M.N. qui a été mis sous contrôle judiciaire en rejetant en bloc les accusations qui lui ont été attribuées. Par ailleurs, les services de sécurité durant leurs investigations ont saisi 43 chèques falsifiés dissimulés auprès de l’inculpé M.N de son état commerçant qui a déclaré qu’il avait l’intention de bruler ces chèques. Quant aux autres inculpés il leur a été reproché les griefs de dilapidation de deniers publics, et faux et usage de faux de rapports officiels.

Touffik
Lundi 1 Octobre 2012 - 11:48
Lu 1444 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+