REFLEXION

NOUVELLES REGLES POUR EXERCER LA PROFESSION D’AGENT DE VOYAGE : Les voyagistes de Mostaganem sont priés de régulariser leur situation

Les agences de voyages de la wilaya de Mostaganem traînent les pieds pour se conformer aux nouvelles conditions et modalités d’exploitation et de création des agences de tourisme et de voyages du dernier décret exécutif promulgué le 14 juillet dernier. Les retardataires risquent de nombreuses sanctions allant jusqu’au retrait définitif de la licence en plus du paiement de lourdes amendes.



Le nouveau texte modifié et complétant le décret du 1er Mars 2000, précise que les agences de voyages agréées, à la date de la publication de ce décret, sont tenues de se conformer à ces dispositions dans un délai de six mois, faute de quoi, il sera procédé au retrait de leurs licences. Le décret instaure des règles strictes pour l’exercice de  cette profession dans le but de mettre fin à l’anarchie qui prévaut dans le  secteur. La licence peut faire l’objet d’un retrait et son renouvellement refusé pour différents motifs en particulier le  manquement avéré aux obligations professionnelles, le non-respect des règles de la profession, la  transgression des engagements vis-à-vis des clients et des tiers et la non conclusion avec chaque  client  traité d’un contrat de tourisme et de voyage tel que prévu par la nouvelle réglementation. Les agences de voyages  de la wilaya  de Mostaganem traînent  les pieds pour se conformer aux  nouvelles conditions  et modalités d’exploitation et de création  des agences de  tourisme et de voyages du dernier décret exécutif promulgué le 14 juillet dernier. Les retardataires risquent de nombreuses sanctions allant jusqu’au retrait définitif de la licence en plus du paiement de lourdes amendes. La nouveauté réside dans l’instauration d’un cahier des charges relatif à l’exploitation d’une  agence de tourisme et de voyages. Le nouveau cahier des charges comporte 27 conditions à respecter par les voyagistes. Le principal point  concerne l’obligation faite aux  agences de fournir des prestations de qualité et l’exécution des  engagements d’un « plan qualité tourisme ». Les agences de voyages sont aussi tenues de s’engager  à s’interdire tout recours à la publicité mensongère  sur les prix ou les prestations. La  demande d’une  licence d’exploitation doit comporter   l’engagement du demandeur à exercer l’activité  conformément à la loi et à l’éthique de la profession, le  nouveau cahier charge stipule notamment que  les agences de voyages sont tenues d’utiliser les technologies de l’information et de la communication pour la promotion, d’éditer périodiquement des  catalogues, brochures et autre supports documentaires et numériques de vente de différents produit et circuits touristiques.  La durée de la licence est fixée à trois années renouvelables pour la même période incessible et transmissible.


T.B.Aek
Lundi 27 Décembre 2010 - 11:06
Lu 665 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+