REFLEXION

NOUVELLE VAGUE D'IMMIGRANTS CLANDESTINS SUR LES COTES ESPAGNOLES : 218 harraga Algériens arrêtés en 4 jours



NOUVELLE VAGUE D'IMMIGRANTS CLANDESTINS SUR LES COTES ESPAGNOLES : 218 harraga Algériens arrêtés en 4 jours
Quelque 218 immigrants irréguliers Algériens ont été arrêtés durant les quatre derniers jours à leur arrivée sur les côtes Espagnoles à bord d'embarcations de fortune selon les médias espagnols, les côtes Sud de l'Espagne font face depuis début octobre à une nouvelle vague de harraga qui avaient pris le départ depuis les côtes oranaises. Les côtes Sud et Est de l'Espagne ont été prises d'assaut, à nouveau le week-end dernier, par des dizaines d'embarcations de fortune transportant des immigrants clandestins en provenance de l'Algérie. Plus d'une cinquantaine de clandestins Algériens ont ainsi été interceptés par les éléments de la garde civile et du sauvetage maritime Espagnols durant le weekend, sur les côtes d'Andalousie, de Murcie et des îles Baléares. Au total, quelque 218 immigrants irréguliers Algériens ont été arrêtés durant les quatre derniers jours à leur arrivée sur les côtes Espagnoles à bord d'embarcations de fortune. Selon les médias espagnols, les côtes Sud de l'Espagne font face depuis début octobre à une nouvelle vague d'immigrés clandestins d'origine Algérienne, après l'interception de plusieurs "patéras" qui avaient pris le départ depuis les côtes de la ville d'Oran dans le Nord de l'Algérie. Dans la nuit de samedi dernier, deux embarcations de fortune transportant plusieurs immigrants clandestins d'origine Algérienne ont été interceptées sur les côtes de la province de Murcie. Selon l'agence Europa Press, qui cite des sources de la délégation du gouvernement central à Murcie, des éléments de la garde civile et du sauvetage maritime espagnol ont réussi à intercepter, samedi vers 21h00 (HL) deux "patéras" transportant 17 clandestins. La première embarcation, avec à bord 11 Algériens, a été interceptée à quelque 11 miles des côtes de Cartagena (Province de Murcie), alors que la seconde embarcation, transportant 6 clandestins de la même nationalité, a été arrêtée à 8 miles de Cabo de Palos dans la même région. Sur les côtes Andalouses (Sud), le service de sauvetage maritime espagnol a réussi à secourir, dimanche matin, 19 candidats à l'émigration illégale, d'origine algérienne, après que leur embarcation de fortune ait été interceptée, vers 11h30 (hl) à quelque 55 miles au sud ouest de Cabo de Gata. L'île de Majorque (Baléares) a eu, elle aussi, son lot d'aspirants-immigrants clandestins avec l'interception, dans la nuit de vendredi à samedi derniers, sur les côtes de Cala Pi, d'un bateau transportant 14 clandestins d'origine algérienne. Selon le délégué du gouvernement dans les îles Baléares (Est de l'Espagne), l'embarcation en question, qui formait partie d'une flottille de huit autres "patéras" ayant pris le départ depuis les côtes algériennes, avait perdu son chemin pour débarquer sur les côtes des îles Baléares, après près de trente heures passées en mer. Toujours dans la nuit de vendredi à Samedi, un groupe de six candidats à l'immigration clandestine, d'origine Algérienne, a été arrêté sur les côtes d'Aguilas (Murcie, Sud est). Le groupe en question a été ramené, aux premières heures de samedi, au port de Cartagena pour être confiés à la police en vue de leur rapatriement, selon des sources du gouvernement central à Murcie. Ces clandestins Algériens interceptés durant le week-end sur les côtes Sud et Est de l'Espagne, s'ajoutent à un autre contingent de 172 irréguliers de même nationalité, arrêtés, jeudi et vendredi dernier, sur les côtes d'Almeria et Motril (Andalousie) et de Murcie, alors qu'ils tentaient de débarquer en Espagne à bord de huit embarcations de fortune. Cette nouvelle vague de clandestins algériens rappelle par le timing (octobre) une autre avalanche d'immigrés irréguliers en provenance de l'Algérie enregistrée le mois d'octobre 2009 lorsque les côtes sud de l'Espagne avaient été prises d'assaut par plusieurs embarcations de fortune avec à bord des clandestins, dont le nombre se chiffrait par centaine. Dans un rapport rendu public récemment, l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des Etats membres de l'Union européenne (Frontex), avait affirmé que 65 pc des immigrés clandestins interceptés en 2009 en Espagne venaient de l'Algérie. D'autres rapports officiels espagnols font état de l'interception durant les neuf premiers mois de 2009 de quelque 2106 clandestins d'origine Algérienne, soit une hausse de 49,6 pc par rapport à 2008 lorsque un total de 1407 Algériens avait été intercepté. Selon ces rapports, l'immigration clandestine en provenance des côtes algériennes est devenue "le principal problème de l'immigration irrégulière en provenance du continent africain".

Yacine
Mercredi 6 Octobre 2010 - 00:01
Lu 1057 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+