REFLEXION

NOUVELLE GARE ROUTIERE DE MOSTAGANEM : Le rond-point de tous les risques

Il est très difficile de définir ou expliquer, les perturbations, bouchons et exaspérations de certains automobilistes et piétons rencontrés quand ils s’engagent dans le rond-point situé à quelques mètres seulement de la nouvelle gare routière sur la route de Relizane, les uns pour y circuler et les autres pour y traverser.



Un véritable casse-tête dans ce mouvement intense, et désorganisé qui ne désemplit pas de toute la journée. Oui un vrai enfer qui présente des risques énormes peut-être majeurs pouvant engendrer même des accidents aux conséquences graves. Une situation ‘’infernale’’ fréquemment dangereuse et inquiétante en raison de l’afflux considérable incessant non règlementé des véhicules tous types confondus qui empruntent ce fameux rond-point de tous les dangers qui desserve plusieurs destinations urbaines hors commune et hors wilaya. L’un des premiers constats essentiels à déplorer, c’est cette absence de passerelle réservée aux piétons ou à défaut des feux tricolores utiles à la régulation de la circulation qui font défaut et que l’on doit normalement installer à quelques mètres seulement avant de s’engager et atteindre la plaque de ‘’céder le passage’’ en début du rond-point, une façon civique pour assouplir le mouvement afin de faire ralentir et amortir la vitesse de certaines ‘’voitures folles’’. Il est à se demander si les plaques existantes régulant la circulation routière de ce rond point ont été installées uniquement pour le plaisir ou le simple décor du paysage ; vu qu’elles ne suscitent aucune attention particulière de la part des conducteurs assez pressés. Malheureusement, cet amer constat laisse apparaitre entre autre hélas, le mauvais  comportement incivique des chauffeurs qui ne veulent jamais faire de concessions, ne serait-ce que par respect au code de la route, par mesure de galanterie, ou par acquis de conscience, vis-à-vis de leurs concitoyens véhiculés ou à pied leur facilitant le passage et libérant la route. A toute cette pagaille anarchique au sein de ce rond-point, s’ajoutent ces stationnements illégaux de bus, de taxis, de clandestins en quête de clients normalement interdits conformément à la loi bafouée, mais assez tolérés qui bloquent et perturbent davantage la circulation, accentuant de plus en plus les bouchons et les embouteillages ; ainsi que les risques d’accidents. Une multitude d’infractions qui expliquent cette situation  dangereuse, regrettable, incontrôlable et ingérable. Dans un tel contexte, le citoyen médusé et dépassé par de tels évènements ne se retrouve plus dans cette pagaille.    

B. Adda
Mardi 21 Juillet 2015 - 20:25
Lu 978 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+