REFLEXION

NOURIA BENGHEBRIT REAFFIRME : ‘’L'examen du fin de cycle primaire ne sera pas annulé"

Lors de son passage dans la soirée de dimanche à l’émission ‘’Hiwar Esaa’’ de la télévision nationale, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a réaffirmé, que l'examen du fin de cycle primaire ne sera pas annulé" précisant que l'élève passera, par contre, les épreuves dans leurs écoles.



Quant à l'examen du baccalauréat 2015-2016, la ministre a affirmé   lors de son passage à l’émission ‘’Hiawar Essaa’’, qu'"aucun changement ne sera opéré dans le système du baccalauréat " ajoutant que tout changement touchant le système du baccalauréat requiert l'aval du gouvernement. La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé également  que les cadres de son secteur étaient mobilisés pour satisfaire les revendications des syndicats avec "plus de sérieux". "Tout le staff administratif du ministère de l'Education est mobilisé pour contribuer à la satisfaction des revendications retenues dans les procès-verbaux des réunions avec les syndicats, signés en mars dernier", a soutenu Mme Benghebrit. La ministre a réaffirmé son engagement à organiser un concours pour la promotion de 45.000 enseignants des trois cycles (primaire, moyen et secondaire) et la promotion systématique des enseignants qui occupent des postes "appelés à disparaître", la conversion des postes de promotion vacants en postes de recrutement et le dégagement de postes vacants aux profit des intendants". La ministre a lié cette situation au "budget du secteur qui ne permet pas la couverture de toute la demande", soulignant la contribution du secteur de l'emploi dans ce cadre à travers des contrats d'emploi de jeunes.  Par ailleurs, la ministre a annoncé les rencontres avec les dix syndicats du secteur à partir du 15 octobre prochain, saluant, à ce propos, "le sens de responsabilité" des syndicats.  Mme Benghebrit a affirmé que les cadres de son secteur étaient mobilisés pour satisfaire les revendications des syndicats avec "plus de sérieux". La loi sera appliquée contre les enseignants permanents qui n'ont pas rejoint leurs postes durant les deux premiers jours de la rentrée scolaire, a, par ailleurs prévenu la ministre, insistant qu'à défaut de rejoindre leurs postes dans les 15 prochains jours ces derniers seront remplacés. 

Said
Lundi 7 Septembre 2015 - 17:19
Lu 287 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+