REFLEXION

NETANYAHU QUALIFIE LE SOUTIEN FINANCIER DE L’ALGERIE A GAZA D’ACTE HOSTILE : Premier affrontement entre l’Algérie et Israël

Lors d’une interview à la chaîne de télévision israélienne, Mark Regev, porte-parole du Premier ministre israélien, a accusé l’Algérie de soutenir « une organisation terroriste ». Selon le porte-parole du criminel Netanyahu, l’octroi d’une aide humanitaire de 25 millions de dollars par l’Algérie à la Palestine est un acte hostile à Israël. Et puis après !



Ce premier affrontement public entre l’Algérie et l’entité sioniste, ne peut que prouver encore une fois que l’Algérie et Israël décidé à ne pas tendre la main  aux criminelles israéliens qui ont égorgé avec du sang froid des centaines d’enfants à Gaza. D’ailleurs, même si Israël par la bouche de son premier ministre, ne cesse d’interpréter le soutien  financier de l’Algérie à Gaza comme une position d’hostilité à l'entité sioniste, considérant que Hamas comme  étant une organisation terroriste, pour dissimuler ses crimes contre l’humanité, l’Algérie a toujours classé Israël dans la case « ennemi N°1 »  du gouvernement  algérien pour sa fidélité à la cause de la liberté et de l'indépendance nationale des peuples colonisés. Et depuis la nuit des temps, aucun responsable algérien ni même un simple citoyen n’avait tendu la main à un israélien, considérant tout rapprochement avec Israël, un acte  qui relève de la lâcheté et un  « traître à la patrie. L’apport financier algérien  de 25 millions de dollars à la Palestine, qui, rappelons-le, est livrée à elle-même, sans qu’elle ne puisse espérer une quelconque aide des pays arabes, de l’Union européenne, ou plus largement de la communauté internationale, pour Israël, il constitue une forme de soutien au Hamas, ce mouvement dont Netanyahu, général de la guerre  contre les enfants et les civils de gaza,  le considère comme une organisation terroriste. Plus loin encore dans ses déclarations devant la presse juive, Mark Regev ne cautionne pas les déclarations faites par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, relatives à l’agression israélienne contre les habitants de Gaza, il qualifie les dires  de Ramtane Lamamra,  d’hostiles à Israël. Ce dernier a également commenté les derniers propos tenus par le ministre algérien des Affaires étrangères indiquant que le jour arrivera où l’emblème palestinien flottera sur El Qods. « Par ces propos, l’Algérie nous accuse d’être un État terroriste ! », accuse encore  Mark Regev. La caravane diplomatique  de l’Algérie passe, sans attentions aux aboies des ministres israéliens, réaffirme encore une fois par la voie de son ministre des Affaires étrangères, sa « ferme condamnation des actes israéliens de violence et de terrorisme d’État contre la population de Gaza.»

Riad
Vendredi 8 Août 2014 - 17:40
Lu 15946 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+