REFLEXION

Mouton de l’Aïd : La fièvre des prix exorbitants donne le vertige



A quelques jours seulement de l’aïd el adha , l’inspection vétérinaire relevant de la direction des services de la wilaya d’Oran a désigné 79 points de vente de moutons à travers les 26 communes spéculation exige, nombreux sont en effet effrayés par l’envolée des prix, caractérisant les jours à venir, préfèrent « prendre les précautions » à l’avance pour pouvoir aisément célébrer le rituel du sacrifice du mouton. C’est au moins ce que nous confierons Kamel et Samir deux chefs de famille rencontrés hier matin au niveau des abattoirs. « J’ai acheté mon mouton l’année dernière à 30000 Da 4 jours avant la fête »lancera Kamel avant de regretter(Si je m’étais pris à l’avance comme mon ami Samir ici présent , la bête m’aurait coûté 5000 Da de moins , une somme qui m’aurait permis d’acheter de nouvelle tenues vestimentaires à mes deux enfants pour la circonstance . Cet avis est partagé par Samir qui propose pour sa part une autre astuce. « Pour l’achat du mouton, il faut soit se lancer bien à l’avance, ou alors la veille même de la fête. Ceci dit en reportant la date d’achat on risque d’avoir un choix bien réduit »n’omettra –t-il pas de souligner. Selon les statistiques de la DSA l’Algérie dispose d’un nombre de 23millions de têtes si l’on y ajoutait le cheptel non encore vacciné, ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 26 millions. Cela veut dire en d’autres termes que cette année, l’offre nationale répondra suffisamment et largement à la demande »Souligne un cadre de la direction de l’agriculture et du développement rural. Selon ce même responsable, « le ministère suit de près l’opération en insistant notamment sur les différentes campagnes de vaccination annuelles et en procédant au lancement de la traditionnelle campagne de sensibilisation pour la lutte contre le kyste Hydatique en vue de garantir une bonne couverture sanitaire. Ainsi les vétérinaires agréés se chargeront du contrôle du cheptel à travers les 79 points de vente qui seront mis en place pour la commercialisation du mouton. Par ailleurs, il convient de rappeler qu’une campagne de sensibilisation sera organisée dans les prochains jours en direction des citoyens les orientant à l’achat des moutons dans les points de ventes sus cités. Dans la foulée il y a lieu de rappeler que d’après les statistiques le nombre de mouton sacrifiés annuellement le jour de la fête se situe entre 3,3 et 3,5 millions de têtes. Une équipe de vétérinaire est déjà opérationnelle, elle a pour mission d’intervenir pour concilier les intérêts économiques dans la filière de viande rouge et ceux de consommation pour l’identification contre les maladies affectant le cheptel ovin a-t-on signalé.

N.Bentifour
Vendredi 28 Octobre 2011 - 10:22
Lu 1013 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+