REFLEXION

Moussa Touati, président du FNA à "Réflexion" : "Le ministre de l’intérieur doit revoir les normes de l’immunité parlementaire..."

Ce jeudi 21 juin 2012 demeure éternellement gravé dans la conscience collective du F.N.A, plus particulièrement son président Mr Moussa Touati qui aurait été interdit de tenir son congés à la salle « ATLAS » d’Alger. Des agents de sécurité de la dite salle ont fermé de l’intérieur et l’extérieur de la salle (porte d’entrée principale) était cadenassée, et 3 députés soutenus par prés d’une centaine de militants ont barré tout accès à la salle.



Moussa Touati, président du FNA à "Réflexion" : "Le ministre de l’intérieur doit revoir  les normes de l’immunité parlementaire..."
Une scène similaire à ce qui s’est passé dernièrement à la maison FLN, et nom loin quelques députés et des centaines de militants qui soutenaient M. Moussa Touati et évitant tout dérapage ont préféré garder le sang froid, et tout prés du dossier FNA, « Réflexion » a joint Moussa Touati par téléphone, il nous dira en exclusivité : « l’on ignore de quel droit, une centaine d’étudiants ramassés de quelques endroits d’Alger  en compagnie de 3 députés, nous ont barré le chemin et en complicité d’agents de sécurité, ils ont cadenassé la porte d’entrée. Notre congrès n’aura pas lieu à cause de cette immunité parlementaire chapeautée par le ministère de l’intérieur qui se trouve devant l’impasse. Les normes de l’immunité parlementaire doivent être revues.  Nos militants, ajoute M. Touati, sont venus de 48 wilayas accompagnés des assemblées, nous étions  près  de 2000, et on nous a  interdit l’accès. L’immunité parlementaire à notre avis protège leurs intérêts  et l’intérêt  du peuple demeure une utopie  conclut Mr Moussa Touati qui nous avance  que le congrès se tiendra et la transparence aura sa couronne. Par ailleurs, un responsable du F.N.A que nous avons joint par téléphone nous dira : « nous étions plus de 600 militants, et eux n’étaient que 300, cependant un grand nombre de policiers surveillaient tout dérapage et aucun incident n’a en lieu en vous rappelant que le 16juin 2012, prés de 42 wilayas ont assisté à une réunion à la wilaya de Djelfa, tous les députés et un sénateur étaient présents , nous avions désigné deux commissions, l’une pour la préparation du congrès et l’autre est relative aux finances (comptabilité et gel du compte du F.N.A, avec l’unique revendication illustrée par le départ de M.Moussa Touati  puisque le retrait de confiance a été consommé à l’unanimité… » Conclut notre interlocuteur,  la vérité est que le FNA se trouve en face d’une rude épreuve et la dissidence reste le grand mal qui gangrène la totalité des parts politiques.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 23 Juin 2012 - 11:09
Lu 283 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+