REFLEXION

Mouroir ou service des urgences ?



Il y a c’est vrais certains cas qui sont pris en charge aussi rapidement que possible, mais dans la plupart des cas, les patients n’arrivent plus à supporter cette atmosphère étouffante des urgences médico-chirurgicales, à attendre pendant des heures pour qu’un médecin daigne enfin prendre une décision concernant le malade. Cette semaine, un octogénaire a du attendre pendant 3 heures de 10 à 13 heures, pour qu’on lui demande d’aller à l’hôpital pour un prélèvement sanguin et revenir. A l’hôpital, une fois le prélèvement effectué, in lui remit un bon pour le remettre au médecin des urgences. De retour, ion le mit en attente jusqu’à 16 heures. Comment peut-on sauver des vies de certains patients si on leur impose la parcours du combattant, et les faire moisir pendant des heures ? N’est-il pas judicieuse de revoir certaines règles ?

Réflexion
Dimanche 26 Juin 2011 - 10:31
Lu 311 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+