REFLEXION

Mounadour, un douar dans l’oubli

Les habitants du Douar Djedid (Mounadour) situé à 13 km du chef lieu de la wilaya de Mostaganem, relevant administrativement de la commune de Hassi Mamèche sont livrés à eux-mêmes et bloqués dans une cuve sans issue.



Mounadour, un  douar dans l’oubli
La localité qui vit dans le dénuement total attend les mesures adéquates pour qu’elle revienne à la vie. Pourtant proche du chef lieu de la wilaya, ce douar est dépourvu  de toutes infrastructures de base (lycée, centre de santé ….etc.). « C’est le ras le bol  », Dira un citoyen du douar pour se plaindre de cette situation catastrophique et insupportable. En effet le calvaire de cette bourgade tranquille commença il y a de cela 3 mois  après que les travaux de bitumage ont touché la seule route reliant ce douar au monde extérieur. Ces travaux ont duré presque une semaine et après que tout le personnel en charge  ait disparu laissant le tronçon de route dans un état lamentable  en particulier durant les pluies. Notant que ce dernier était praticable avant les dits travaux, les villageois vivent le calvaire de l’isolement puisque mêmes les malades ne peuvent être évacués vers l’hôpital à cause du réseau routier. La circulation en véhicule est presque impossible .Les habitants déclarent aussi qu’après les travaux, les propriétaires des bus et des taxis refusent catégoriquement d’emprunter ce tronçon routier. Les écoliers continuent de subir les aléas des perturbations climatiques afin de rejoindre les établissements scolaires situés dans la commune de Mazagran.  L’enclavement de ce douar qui compte plusieurs  habitations  rend difficile l’accès aux soins et à l’éducation. A cela s’ajoute l’insuffisance des infrastructures  de base. La population souffre et ne sait plus à quel saint se vouer. Les habitants espèrent que leur cri de détresse sera entendu par les responsables de la wilaya de Mostaganem, et que leurs problèmes seront résolus.

B.Kamel
Mercredi 18 Avril 2012 - 13:42
Lu 460 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par chera charef le 23/04/2012 19:46
ET POURTANT IL S APPELLE DOUAR JDIDE,RIEN DE NEUF A MOUL NADORE..

TOUT SE DEGRADE SUITE AUX MAL FAçONS DES TRAVAUX EFFECTUERS PAR LES BRICOLEURS.

LE CHEMIN QUI RELIE CE VILLAGE A MAZAGRAN A ETE REFAIT A MAINTES REPRISES????

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+