REFLEXION

Mostaganem vers une hécatombe écologique

« POUR GUERIR UNE PLAIE, ON NE MET PAS UN PANSEMENT, ON CREVE L’ABCES »

Selon les propos de M. le maire de la commune de Mostaganem lors d’un entretien accordé à notre journal, affirma que tout va bien dans le meilleur des mondes à Mostaganem et donc c’est la vie de château, pourvu que cela dure.



Mostaganem vers une hécatombe écologique
Notre maire a-t-il des œillères pour ne pas voir ce qui se passe dans sa commune  à savoir l’hécatombe écologique qui ne dit pas son nom  ou bien fait-il la politique de l’autruche .  En faisant un petit tour  d’horizon en ville et dans sa périphérie, vous serez choqués par le paysage désolant et répugnant qui s’offre à vous par les quantités d’ordures ménagères, de détritus qui  s’amoncèlent   dans les terrains vagues, à bord des routes et devant les écoles et les édifices publics  que ce soit  à l’intérieur de la ville ou dans sa périphérie, vous constaterez par vous-même,  l’hécatombe écologique qui se prépare pour  Mostaganem  et donc  vous ne saurez  pas si vous êtes dans une des villes d’Algérie ou dans une décharge publique à ciel  ouvert.  Malheureusement,  au rythme et  à la vitesse où vont les choses,  l’hécatombe  n’est pas loin de se  produire si les autorités locales  et les services de l’environnement n’interviennent pas car après ce sera trop tard pour relever la barre. Les citoyens de Mostaganem se posent la question de savoir  que s’ils ont voté pour ces élus c’est  pour qu’ils améliorent la situation précaire dans laquelle vit le citoyen  mostaganémois et non pour le sanctionner  d’avoir une ville qui était jadis surnommée la  « Perle du Dahra », sans oublier que c’était  le  berceau de la culture, du savoir, de la quiétude,  et de l’hospitalité  où les grandes familles algéroises  et de  plusieurs villes du territoire national qui venaient  pour quelques  jours de vacances d’été  et qui décidèrent de ne plus retourner dans leurs villes natales et  se sont installées définitivement à  Mostaganem, alors qu’en est-il de tout cela.   Si M. le  maire allait faire un petit  tour du côté de «  l’Ecole des Tapis »  et surtout la route  qui mène à l’ex minoterie de Cohen Scali  qui est située  au quartier « Le Plateau », il constatera de lui-même  que le prolongement de la  route de l’Ecole des Tapis » est complètement obstruée par  des monticules d’ordures en tous genres  qui  empêchent toute circulation aussi bien automobile que piétonnière  pouvant  provoquer de graves accidents. Quant à celle menant à la minoterie,  la chaussée  a   été complètement  affaissée et n’a jusqu’à l’heure actuelle pas été réparée  et donc  interdite à la circulation en plus de la décharge publique qui cause beaucoup de désagréments aux riverains qui se plaignent  de cette situation catastrophique et interpellent les autorités locales ainsi que les services concernés et surtout M. le wali pour prendre les mesures qui s’imposent  pour  y remédier et redorer le blason de la ville des mimosas.         

Adel
Lundi 16 Juillet 2012 - 22:51
Lu 767 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par kamo le 17/07/2012 11:38
venez voir du coté de la route d'oran le ramassage des ordures au niveau des coopératives se fait une fois tous les trois jours alors que monsieur le maire prétend que c le citoyen qui est fautif foutaise

2.Posté par mejahri le 17/07/2012 21:08
Comment voulez vous qu'un homme qui ne savait pas gérer une entreprises publiques de distribution d'eau potable à une population de la ville de Mostaganem, pourra gérer toute une ville. C'est un pion qui a été installé à la tête de la commune avec la compicité du FLN ou RND 'c'es pareil) et le coup de pouce de l'ex préfette............ avec une armada d'adjoint illétrés et incompétents (je l'ai connu tous) . Qui paie les poix cassés ? les mostaganémois. Vous les mostaganémois, avez vous vu un des députés représentant mostaganem, parlé à la tribune de l'APN. Peut être sauf si affif (grosse guelle)

3.Posté par mejahri le 17/07/2012 21:10
Oui chaque fois , vous me dites que mon commentaire a été posté, mais jamais publié. Votre administrateur mon c..............

4.Posté par mejehri le 20/07/2012 17:38
Je m'excuse auprès du personnel du site Réfléxion. Je sais maintenant que vous publier tous les commentaires de ceux qui ne transgressent pas votre charte. Merci et bon courage

5.Posté par Jame le 23/07/2012 18:14
Monsieur le Maire, qu'attendez vous pour installer une unité de tri sélectif de traitements de déchets revalorisables comme toute ville moderne, car voyez vous Monsieur le Maire, par cette acte civique vous aurez au moins le mérite d'impulser une conscience et une réaction vis à vis de la population concernant le développement durable. En effet, vous êtes le garant à l'équilibre de notre territoire en terme de salubrité publique, car la planète ne vous le pardonnera jamais et saura vous le faire payer très cher. Un ami de France qui veut du bien, à ma ville natal de MOSTAGANEM.

6.Posté par 505 sr le 25/07/2012 01:25
incompetant et bon a rien voila je juge pas je constate.montrer moi une belle chose construite depuis 1962.mais pourquoi on a voulu l independence.etre independant de quoi de qui.etre libre de faire n importe quoi,c'est cela l independence.messieurs les élus on regarde comment vous avez pourris mosta,honte a vous,les mimosas sont devenus bidou sbell

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+