REFLEXION

Mostaganem célèbre le ‘’mawssem’’ de Sidi Said, le saint patron de la ville



C’est en présence de plusieurs élus et  du Cheikh de la Zawia el Bouzidia que  le ‘’Mawsem’’ organisé par  L’Association «Sidi Said Wa Salihine Mesk El Ghanaim» a été inauguré en hommage au saint patron de la ville de Mostaganem. Un programme culturel et religieux qui souscrit aux profanes de renouer avec cette honorable tradition ancestrale qui veut que toute la région vienne se recueillir sur le mausolée du cheikh pour se souvenir de ses ‘Karamates’ et rendre hommage à la mémoire de ce grand moudjahid qui organisa la défense de la ville de son vivant contre l’invasion espagnole. Issu d’une famille honorable, Sidi Saïd fut un maitre incontesté  dans l’explication des textes religieux et une connaissance éclairée de la ‘charia’, Natif de la localité de Zlamta, du côté de la wilaya de Mascara, Ce  grand érudit de la pensée soufie et disciple du cheikh Sidi M’hamed Benyahia Ibn Mohammed El Medioni el Tilimsani, fut adopté par les notables de la ville et fonda une zaouïa qui rayonna  de son vivant et après sa mort sur l’ensemble de la région. Son mausolée, longtemps négligé, a reçu un toilettage de fond en comble avec une magnifique gouba,  recouverte d’une couche de faïence de couleur verte trône sur l’esplanade de l’hôtel de ville et ses façades extérieures, richement colorées de panneaux décoratifs, reflètent un goût prononcé et une splendeur affinée. Ce haut lieu de recueillement fut le théâtre d’une journée réservée exclusivement au patron de la ville.  L’ouverture de cette manifestation à  été annoncée à l’intérieur de l’amphithéâtre  de la bibliothèque centrale, où des conférenciers de renom se sont relayés pour éclairer l’assistance sur la vie du saint- homme. Il s’agit du professeur Medjedded Aek de l’université de Relizane, du Dr Aek Fekir de Khemis Miliana et Saïd Dja Belkhier, enseignant chercheur à l’université d’Alger. L’après-midi fut consacrée à une grande marche qui prit le départ à proximité de la résidence de la wilaya pour se diriger vers l’esplanade du centre ville, animée par  plusieurs troupes aissawias , sous le grondement de l’assourdissante ‘karabila' des ‘Ouled Touat’ et de l’odeur du baroud des cavaliers de la fantasia des Mjahers, Hachem, Chorfa et  et rijal Dahra.      

B.Cherifi
Mardi 19 Août 2014 - 17:56
Lu 314 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+