REFLEXION

Mostaganem : Vaste opération de la Gendarmerie Nationale



Plus vigilantes que jamais pour assurer la paix et la quiétude du citoyen qui en demande encore, les différentes unités et formations de la Gendarmerie Nationale relevant du Groupement de la wilaya de Mostaganem ne cessent de relever le défi de rétablir la situation suite à la crise sécuritaire qu’a connue l’état algérien depuis plus d’une quinzaine d’années. Connus pour leur discipline et la rigueur dans la gestion des tâches les plus difficiles et les plus ingrates, les « verts » ne chôment pas et ne dorment point.

Tôt, le matin, un brigadier face à son microordinateur, souligne les derniers mots : les destinataires des rapports : le commendant de compagnie, le commandant de Groupement, les différents Etats-Majors, les brigades avoisinantes s’il y a lieu… Nos gendarmes sont champions de la circulation de l’information. Tôt le matin, le brigadier imprime et faxe et puis… va piquer un petit somme pour re-rentrer au bureau ! Le brigadier n’a pas encore rejoint son lit. Un gendarme se repose peu. Un gendarme use de ses moyens personnels pour faire régner l’ordre dont son véhicule, son téléphone mobile... Nul ne peut empêcher un gendarme d’être dévoué au peuple et à son pays. C’est inné. Un gendarme, ça se sacrifie et ça meurt pour l’Algérie. Un gendarme ça donne son sang, ça dépanne les voitures, ça aide en cas de catastrophes… A Mostaganem, ils sont sur la plage, dans les forêts, dans les campagnes et dans les vergers, parmi les femmes battues, les intoxiqués et les accidentés, sur les routes et dans les airs. Ils sont à l’écoute de ceux-là qui veulent faire une carrière de soldat ou celui-là qui a perdu son chemin. Malgré tout cela, la tâche du gendarme n’est point facilitée par le citoyen pour qui le désordre et l’anarchie sont devenus l’air qu’il respire et l’eau qu’il boit. Mostaganem qui parait l’une des villes les plus calmes d’Algérie, ne l’est aucunement si l’on suit les éléments de la Gendarmerie Nationale. Ainsi, pas plus tard qu’avant-hier, tous les moyens humains et matériels ont été mis en branle dès le verre de lait de l’iftar ingurgité en ce mois de Ramadan. Le ftour pourra attendre. Le devoir avant tout. Le gendarme peut se passer de chorba, mais un intoxiqué ne peut pas se passer de sa dose. Et le gendarme est là pour le « désintoxiquer » à jamais!! Une arme blanche peut faire des ravages, un accident peut faucher des vies humaines... Et c’est ainsi que du 5 au 6 septembre dernier, tous les lieux suspects ont été visités et passés au peigne fin. Pas moins de 66 véhicules tous genres confondus et 472 personnes ont été contrôlées. Dix personnes ont été arrêtées et près de dix grammes de kif traité ont été saisis. Concernant les armes blanches qui désormais sont dans toutes les poches y compris celles des enfants, 12 ont été saisies. En matière de sécurité routière, 64 permis de conduire ont fait l’objet de retrait, 182 contraventions ont été dressées et 66 infractions en matière de transports ont été enregistrées. Les pseudo-commerçants en infraction n’ont pas été épargnés. Ainsi 16 commerces ont été fermés pour défaut de registre de commerce. Comme les infractions dans l’anarchie qui règne ne manquent pas et le domaine des interventions de la Gendarmerie Nationale est bien varié, au cours de la même opération d’envergure, il a été saisi une sonde traditionnelle de creusage de puits qui activait l’illégalité la plus totale. L’exploitation illégale de sablières ne sort pas du lot, les gendarmes s’en chargent. Et c’est ainsi qu’il a été enregistré un cas de vol et de transport avec arrestation d’une personne et la saisie d’un tracteur avec remorque et sa cargaison. Dire que la situation se dégrade sur le territoire de la wilaya de Mostaganem, c’est mentir, tant que veillent les « verts » qui ne demandent qu’un coup de pouce du citoyen qui n’est pas prêt de se réveiller pour voir que des éléments d’élite sont à son service pour lui assurer sa tranquillité..

B. Benatia
Mardi 8 Septembre 2009 - 08:00
Lu 495 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+