REFLEXION

Mostaganem: Sensibilisation pour un toilettage profond de la ville

Le chef de la daïra de Mostaganem se dit prêt à apporter main forte à toute association ou comité de quartier voulant apporter son grain à la grande opération de nettoyage de la ville.



Mostaganem: Sensibilisation pour un toilettage profond de la ville
La ville n’est pas aussi propre que prétendent les visiteurs », tranche le chef de la daïra. « Et si le journal Réflexion rappelle cet état de fait (pour le clin d’œil-, l’on ne va pas dire que ce n’est pas vrai. Parce que je sais pertinemment qu’en matière de salubrité, la ville de Mostaganem est loin d’honorer son statut de grande ville, puisqu’il reste beaucoup à faire en la matière. Et même si par le passé pas mal de travail a été effectué pour y remédier à l’insalubrité, le manque de suivi vient toujours à porter un coup à l’hygiène. Il suffit parfois d’une semaine pour voir tel ou tel endroit reconquis par les immondices. Voilà pourquoi le comité du quartier doit être à la base de cette nouvelle politique de toilettage de la ville », ajouta-t-il à l’égard des comités de quartiers lors d’une rencontre tenue hier à l’hôtel de ville, en présence du maire.  En fait, des comités en question, les pouvoirs publics ne veulent pas forcément des opérations de volontariat, même si ce genre d’initiatives sera le bienvenu. Aujourd’hui, l’administration attend de la population une implication citoyenne à travers les 13 secteurs de la ville, « pour remédier à la saleté, quitte à dénoncer les contrevenants ». Et des mesures coercitives, il y a lieu de dire que les pouvoirs publics semblent déjà passer à l’action. Le cas de plusieurs employés dans le cadre d’Algérie Blanche qui se sont vus faire l’objet de défalcations sur leurs salaires, ou à l’autre exemple cité par le chef de daïra concernant un jeune promoteur de l’ANSEJ qui a été radié pour non respect aux normes de collecte des ordures ménagères. Pour sa part, le maire qui s’est aussi attelé sur le concours du citoyen, et du mal causé aux éboueurs de par nos comportements nocifs, finira son intervention par une jolie citation. L’hygiène c’est simple : c’est de laisser ce qui a été nettoyé en état propre ».

Ilies Benabdeslam
Dimanche 16 Septembre 2012 - 23:00
Lu 1152 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par ali le 16/09/2012 23:57
je crois cette sensibilisation n'est pas apparus d'un sel coup au yeux de nos responsables se n'est pas qu'a la fin de manda que monsieur le maire va se soucié de la propreté de la ville si n'y a pas d'instruction ferme a se sujet il doivent l’exécute de toute maniéré Mostaganem et devenu salle en le veut ou pas c'est une réalité.......

2.Posté par mustapha S Paris le 17/09/2012 12:10
bien vu ! mais à mon avis le titre n'est pas approprié , je veux dire n'est pas convenable !
le toilettage ? vous dites ! quand même ...c'est gentil !
les toilettages sont des soins de propreté donnés à un animal domestique n'est-ce pas?
l'animal domestique est d'apparence propre , le cas du chat ...par exemple !
Si (les toiletteurs) l'acceptent pour la bonne cause , je retire mes dires !
C'est sans aucun doute un ramonage qu'il faut , pour faire gratter les parois à l'hérisson métallique pour faire tomber la suie , la situation est beaucoup plus grave ...pour la santé public .
C'est malheureusement le cas de la majorité des villes ,et le même mot qui revient " l'hygiéne" et pourtant qui ne devrait pas puisque : "el nadafatou mina' l imen" ...

3.Posté par Atmane le 17/09/2012 14:52
Les gens n'ont honte de rien aujourd'hui , il n'est pas rare de voir des hommes uriner en plein centre-ville , les citoyens balancent tout et n'importe quoi à même les trottoirs , ....
Manque de civisme et d'éducation tout simplement

4.Posté par Dounia le 17/09/2012 17:34
Mostaganem qui croule sous les ordures. Triste et malheureux cette perle bleue comme la surnommée notre Président. Mostaganem qui renferme des atouts considérables avec ses belles plages, ses beaux paysages.... aurait pu devenir une destination nationale et internationale et drainer des gens de l'intérieur et de l'extérieur comme Djerba, Agadir etc... Il fait le reconnaitre nous avons les plus beaux sites et de belles cotes que nos pays voisins n'ont pas.
Hélas, la mauvaise volonté. Les moyens sont là, les compétences sont là mais, on n'a pas su les exploiter. Chaque année, l'université de la ville, forme des cadres certains ont réussi à l'étranger pourquoi ils ne réussissent pas chez eux?

5.Posté par MOI le 17/09/2012 20:36
Moi je pense que c'est un plan Marshall qu'il faut, l'a salubrité public cela doit concerner tous le monde, surtout les commerçants qui génèrent beaucoup de détritus en tous genre. Si vous ne faites rien pour remédier aux problèmes récurrent de la saleté, alors la nature s'en chargera et vous le fera payer, et ce sera trop tard pour réparer les dégâts, Messieurs les gens de pouvoir vous êtes les uniques responsables, pensez une seule seconde au monde que vous allez laisser pour vos enfants, ils vous le reprocheront plus tard de n'avoir rien fait!

6.Posté par Hmida le 20/09/2012 18:31 (depuis mobile)
Bonjours mes chers responsables
Voila Je suis venu en vacancies a mosta , j ' ai eu beaucoups de peines de voir ma chere ville dans un etat deplorable, reveillez vous les vrais MOSTAGANEMOIS ( Vive le WAM )

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+