REFLEXION

Mostaganem : Relation incestueuse entre le frère et sa sœur à Ouled Hammou. Après le décès de sa femme, il engrosse sa propre sœur.

C’est dans la commune de Kheireddine et plus précisément au douar Ouled-Hamou que cette incroyable histoire eut lieu. Une autre histoire d’inceste, entre le frère âgé de 50 ans et sa sœur de 30 ans.



Mostaganem : Relation incestueuse entre le frère et sa sœur à Ouled Hammou. Après le décès de sa femme, il engrosse sa propre sœur.
Le douar Ouled-Hamou, un paisible hameau, situé à quelques kilomètres de la commune mère de Kheireddine, a été secoué par cette sordide histoire d’inceste. Les faits remontent à quelques temps déjà, après le décès de l’épouse, laissant derrière elle trois enfants à bas âge. N’ayant aucune autre alternative, la sœur du mari, vivant sous le même toit que le reste de la famille, décida de prendre en charge alors, l’éducation de ses neveux et de les élever. Elle s’y plait, elle se donne pleinement dans sa nouvelle vocation de maman, car il s’agit des enfants de son frère légitime et les enfant lui rendirent cet amour. Elle les a vu tous naître, elle vit sous le toit de son frère, et le fait de remplacer leur mère, n’était pas sans grande difficultés. Cependant, personne ne se doutait de ce qui se tramait entre le frère et la sœur au fil du temps et selon les premiers éléments d’information reccueillis, la relation incestueuse était régulière et d’un consentement mutuel, mais discrète au point que personne, n’en soupçonnait quoique ce soit. Mais c’était sans réfléchir aux conséquences qui allaient surgir, du fait que la sœur n’avait pris aucune précaution pour éviter la grossesse. En effet, au bout de quatre mois, l’aspect physique de la jeune femme changea progressivement et son ventre prît de l’ampleur au fil des jour au point où les membres de sa famille, commençaient à se douter et se poser des questions sur ce qui n’allait pas chez la sœur, jusqu’au jour, où ils ont constaté l’irréparable. La sœur a été engrossée par son frère sans aucun état d’âme, le plus désolant et le plus aberrant dans toute cette histoire, c’est le consentement mutuel de deux être mûrs et responsables pour accomplir un acte aussi répugnant que l’inceste « Maharim ». Devant cette situation, la famille, ne pouvait accepter d’être mise devant le fait accompli et passer sous silence ce déshonneur. C’est ainsi qu’une plainte ait été déposée au niveau de la brigade de gendarmerie de Kheir-Eddine. Les deux mis en cause ont été arrêtés, auditionnés et présentés avant-hier devant le procureur de la république près le tribunal compétent.

Riad
Jeudi 20 Août 2009 - 08:00
Lu 23406 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+