REFLEXION

Mostaganem : Quand le neveu massacre l’oncle.



Mostaganem : Quand le neveu massacre l’oncle.
Il est bien révolu le temps ou le respect parental avait un sens et ressemblait à une vénération de rigueur à observer envers les personnes âgées et proches.
Aujourd’hui, toutes ces bonnes vertus, qui caractérisaient la société algérienne d’antan, ont disparu avec le temps et la génération qui n’osait point lever les yeux vers le regard de ces parents pleins de sagesse et de bonté, elles ont cédé la place, a la sauvagerie, l’impolitesse et l’irrespect total de l’autre, qu’il soit proche ou grand, seule la froideur et la rancune semblent régner à travers les cœurs de ces générations qui n’ont aucun repère pour se distinguer… !
En ce 27/06/2009, la cour de Mostaganem, en sa session criminelle, a eu à rejuger sa 65ème affaire liée à une agression caractérisée sur un proche parent, sur la demande de la partie civile qui en a fait un second appel.
En fait, le nommé M.O. âgé de 56 ans, résident à Es-senia (ORAN), venu à Aachachas (Mostaganem) rendre visité à sa mère, un 11 Mai de l’année 2007, fut sauvagement agressé par son neveu, M.H, âgé de 34 ans, qui a failli le tuer, par les multiples coups qu’il lui a porté à l’aide d’une barre de fer, et qui lui ont occasionné de graves blessures à la tête, une fracture de bras droit et l’endommagement total du pancréas, il fut abandonné pour mort, et n’a pu être évacué à l’hôpital que grâce à un automobiliste qui le pris en charge.
Aux urgences, après la consultation, son cas fut jugé très grave, et il fut transmis en réanimation ou il séjourna pendant 11 jours à travers un coma assez profond, le médecin traitant, décida de l’ablation de son pancréas gravement lésé et son hospitalisation dura 03 longs mois de douleurs et de maux.
Cette victime déclare, que cette agression acharnée contre sa personne, est due en majeure partie, à une folle rancune nourrie par sa famille à son encontre, pour la seule raison qu’il s’est remarié à ORAN, a délaissé une femme et ses enfants au douar, mais qu’il prend toujours en charge en veillant a leur fournir mensuellement une rente pour leurs besoins, qu’il vient souvent en 406 PEUGEOT, flambant neuf à Aachachas, et que son neveu a été bien « chauffé à bout « par les siens, pour régler le compte à cet oncle qui vient « se montrer » au douar. La cour, a eu à écouter la défense et la victime, sur ce nouveau appel, qui consistait à revoir la somme vers la hausse pour les dommages causés à la victime qui demande la somme de 2000.000 dinars algériens, la cour s’est retiré pour délibérer et a fini par lui accorder la somme de 400.000 dinars algériens.

L. Ammar
Lundi 29 Juin 2009 - 08:05
Lu 594 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+