REFLEXION

Mostaganem : Les pickpockets passent à l’action



Mostaganem : Les pickpockets passent à l’action
Les fouilleurs de poches ont multiplié leurs vols depuis le début du mois ramadhan et profitent de l’anarchie qui règne dans les endroits très fréquents de la ville de Mostaganem. En général c’est au niveau des stations de bus dans les souks tel qu’Ain Sefra, la descente de l’uniprix, le Rampart, le côté de Bata, la place du 1er novembre juste à la descente de l’avenue Raynalle, ainsi que les escaliers de cette avenue, et la place du baret que les délinquants effectuent leurs méfaits, et ce sont les portefeuilles et les téléphones mobiles qui sont visés. Ces pickpockets de tous âges habillés convenablement savent choisir les passagers qui, par peur de représailles restent indifférents. Les voleurs impitoyables ne trouvent aucune difficulté à glisser discrètement leurs mains dans les poches et les sacs de leurs victimes, qui supportent difficilement le mois de jeûne, dans une période de grande chaleur. La soif et la somnolence aident en grande partie les videurs de poches à faire leur sale travail, dans la règle de l’art. Hier à 12h30, une femme âgée pleurait avec de chaudes larmes au niveau du Souk Ain Sefra, son portefeuille à disparu de son sac à main, il contenait selon elle 2 billets de1000 DA. Les prédateurs ne reculent devant rien mais tôt ou retard, ils auront l’occasion de visiter ou de rejoindre la maison de rééducation de Sidi Othmane ou risqueront d’être lynchés par une foule en colère.

belderrar_med__128_.jpg belderrar_med_(128).jpg  (19.96 Ko)


T.B.A
Dimanche 30 Août 2009 - 01:08
Lu 536 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+