REFLEXION

Mostaganem : Les méthodes pédagogiques à revoir



Renforcer l’échange de connaissances en matière de références générales des programmes de l’éducation nationale et de la formation au niveau des universités.

Une rencontre portant sur la nécessité de développer la coopération entre le ministère de l’enseignement supérieur et celui de l’éducation initiées par l’université de Mostaganem et la commission nationale des méthodologies du ministère de l’éducation nationale samedi dernier a vu la participation de plusieurs universitaires, chercheurs des différentes universités du pays et des enseignants du secondaire, les participants à cette rencontre ont mis l’accent sur la nécessité de développer la collaboration et la coopération entre les ministères des deux secteurs dans un cadre socio économique et culturel, la rencontre de trois jours ayant pour thème la restructuration des types d’intervention pédagogique et des mécanismes méthodologiques pour la collaboration entre les enseignements secondaire et universitaire, a pour objectif de renforcer l’échange de connaissances en matière de références générales des programmes de l’éducation nationale et de la formation au niveau des universités. Entre autres objectifs, soulignent conférenciers, figure la révision des programmes de l’éducation nationale pour garantir des conditions normales de passage du lycée à l’université et atténuer les lacunes en matière d’activités pédagogiques. A ce propos, le DR Farid Benramdane,  doyen de la faculté des lettres et des arts de l’université de Mostaganem et membre de la commission nationale des méthodologies a, dans son allocution intitulée « la référence générale des méthodologies », souligné les changements qui s’opèrent, suite à la réforme des deux secteurs dont il cite, à titre illustrateur, les visions nouvelles et les terminologies touchant les structures et les types de gestion pédagogique. Clarifier les notions en mettant en exergue les éléments constituant les dispositions sectorielles nouvelles avec leurs spécificités et leurs choix, telles sont les étapes nécessaires pour une meilleure coopération. Par ailleurs, la modernisation du style d’enseignement, notamment pour les cycles moyen et secondaire, qui exige la formation de l’enseignement selon des critères nouveaux en concordance avec les changements opérés, est obligatoire pour moderniser le système éducatif et supérieur, et ce conformément aux normes universelles. Certains intervenants ont souligné de leur côté que, le commission des réformes a élaboré 59 méthodes dont 35 pour le cycle secondaire et 24 pour les deux autres paliers dans le cadre de la réforme de l’école et des programmes scolaires, ladite commission s’attelle actuellement à réaliser un guide devant être exposé devant les enseignants pour sa promotion tout en appelant à une révision des méthodes pédagogiques et à installer des ateliers entre les deux ministères et à déterminer des solutions à même de consolider l’harmonie entre les deux secteurs a-t-on souligné. D’autres interventions fort enrichissantes sont programmées pendant les deux journées de travail, au cours desquelles des sujets capitaux pour la réforme du système éducatif seront débattus.

                                                                                                     


Tayeb bey Aek
Mardi 24 Mars 2009 - 07:04
Lu 798 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+